Municipales 2014France

Revivez la soirée du second tour des municipales: Hidalgo, première femme maire de Paris mais déroute au PS

Slate.fr, mis à jour le 31.03.2014 à 0 h 26

Anne Hidalgo, le 30 mars 2014 à Paris. REUTERS/Benoit Tessier

Anne Hidalgo, le 30 mars 2014 à Paris. REUTERS/Benoit Tessier


Tous les résultats, ville par ville, arrondissement par arrondissement
• Les réponses à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur les municipales.

Ce direct est maintenant terminé. L'essentiel à retenir :

>> Anne Hidalgo est la nouvelle maire de Paris. C'est la première femme à occuper cette fonction, mais 5 maires sur 6 sont des hommes dans les villes de plus de 100.000 habitants.

>> Toulouse, Caen, Limoges basculent à droite

>> Grenoble est la seule ville qui aura un maire écologiste

>> L'extrême droite a emporté près d'une dizaine de villes, la plus symbolique est Béziers. Il y a un maire FN de secteur à Marseille.

>> Les maires inquiétés par la justice ont quand même, pour la plupart, été réélus.

Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Limoges... Tous les résultats dans les villes de plus de 50.000 habitants sur notre carte.

23H55: La défaite de la gauche à ces élections municipales semble pire qu'en 1983 et en 2001. Dans les jours à venir, les mots défaite, catastrophe, déroute devraient être prononcés un certain nombre de fois.

23H50: Il y a un maire FN à Marseille. Le maire du 7e secteur au nord de la ville, il représente 150.000 habitants. Que pourra-t-il faire ? Il aura la main sur les centres aérés et les terrains de boules et pourra s'opposer pour le principe aux projets de Gaudin...

23H45: Anne Hidalgo est la future maire de Paris. C'est la première femme à occuper cette fonction. Pourtant, cinq maires sur six sont encore des hommes dans les villes de plus de 100.000 habitants.

23H39: Nathalie Kosciusko-Morizet s'exprime enfin devant son QG. "Ne soyez pas tristes" dit-elle à ses militants déçus.

23H25: Le sexe de François Hollande, ce n'est pas dans Closer, c'est dans Le Monde. "La branlée" du PS vue par le dessinateur Plantu.

23H30: Le saviez-vous ? Villers-Cotterêts est la ville où le français est devenu la langue de notre pays. A l'issue du ce second tour des élections municipales, le Front national a gagné la mairie. 

23H22: 20 élus, 8 battus, 8 en attente pour le moment : les maires inquiétés par la justice n'ont pas l'air d'en souffrir. Rappel de tous les candidats concernés par les affaires.

23H18: Anne Hidalgo et Bertrand Delanoë intimes à la mairie de Paris. 

22H57: Les couleurs politiques de tous les arrondissements parisiens de 1977 à 2014 en un .gif. 

22H50: Comment s'est passé la soirée électorale au siège du Front national ? Le photographe Pierre Morel s'est faufilé pour Slate.fr dans les locaux à Nanterre (92). Toutes ses photos dans notre grand format.

22H45: "La vague bleue déferle sur Hollande", c'est la une du Figaro ce lundi 31 mars. Slate.fr a récapitulé tous les conseils pour faire un bon remaniement ministériel.

 

22H41: Le communisme municipal n'a plus la cote. En Seine-Saint-Denis, quatre villes sont perdues : Bobigny, Bagnolet, Le Blanc-Mesnil, Saint-Ouen. Deux dans le Val-de-Marne : La-Queue-en-Brie et Villejuif. Nos confrères du Monde ont montré le recul du PCF en région parisienne depuis 1965 en un .gif.

22H32: BREAKING NEWS. NKM a gagné. Enfin presque.

22H28: A Marseille, le maire UMP Jean-Claude Gaudin (74 ans) rempile pour un quatrième mandat. 

22H21: Pendant ce temps-là, à Nice... Christian Estrosi est réélu maire pour six ans. Six ans pour se moquer gentiment de ses photos sur Instagram.

22H16: Un coup de fil de NKM et un .gif, Anne Hidalgo est contente (Elle va aussi devenir maire de Paris ok).

22H13: "La punition". C'est la une de Libération ce lundi 31 mars.

22H08: Noir, bleu, marron, le FN n'est jamais représenté avec la même couleur sur les cartes et les infographies. Notre journaliste Camille Journdan essaie de comprendre pourquoi. Et pour connaître les villes remportées par le FN, c'est par ici.

22H00: Remaniement ou pas ? Le député socialiste Jean-Christophe Cambadélis a la mine grave sur I>Télé. Les défaites du PS dans des villes symboliques comme Toulouse ou Limoges n'aident pas le parti ni le gouvernement de plus en plus fragilisé.  

21H19: Anne Hidalgo annonce sa victoire sur Twitter. 

Ainsi que Ian Brossat, président du groupe communiste et Parti de gauche au conseil de Paris.

21H14: Abstention, abstention, abstention... Au premier tour, elle était annoncée à 39,5%, avant d'être ramenée à 36,45%. Rappel : il ne faut pas tirer de conclusions hâtives

21H10: Grenoble va aux écolos, alliés au Parti de gauche.

21H06: Toulouse bascule à droite, l'UMP Jean-Luc Moudenc remporte le second tour, selon les estimations de l'Ifop.

 

21H02: A 34 ans, Laurent Marcangeli devient le plus jeune député-maire de France à Ajaccio.

20H59: Caen, Quimper, Limoges... Quelques villes de plus de 50.000 habitants basculent de gauche à droite. Tous les résultats sur notre carte.

20H54: Selon l'Ifop, Anne Hidalgo serait victorieuse à Paris. Cette annonce est à prendre avec des pincettes, ce ne sont encore que des estimations.

20H51: Les nombreux auvergnats de Slate.fr exigent la publication des résultats à Clermont-Ferrand dans ce direct. La gauche conserve la ville.

20H46: Le FN serait à la tête de neuf mairies en France, annonce Francetvinfo.

20H38: à Bastia, le nationaliste Gilles Simeoni largement en tête et vraisemblablement élu avec 55,5% des voix, annoncent nos confrères de France Bleu. La campagne avait été particulièrement riche en LOL et en rebondissements.

20H35 : Vous habitez Roubaix, Reims, Limoges, Mulhouse... Tous les résultats de villes de plus de 50.000 habitants sont sur notre carte.

20H31: Quelles sont les villes qui basculent ? France Info a fait une carte des villes qui changent de couleur politique.

20H23: Gilbert Collard (FN) échoue à Saint-Gilles, selon un journaliste du Figaro.

20H22: Déroute en vue pour le PS selon les premières estimations à l'issue de ce second tour des élections municipales. Déjà, les représentants de l'UMP se rejouissent alors que les résultats ne sont pas encore définitifs.

20H18: Quelles villes auront un maire d'extrême droite ? Pour l'instant, Robert Ménard est élu à Béziers. Slate.fr met à jour en direct la liste des villes qui pourraient basculer.

20H: Les bureaux de vote sont maintenant fermés partout en France. Des premières estimations ne sont pas favorables à la gauche :

- Robert Ménard élu à Béziers

 

- David Rachline (FN) élu à Fréjus,

- Louis Aliot échoue à Perpignan,

- Florian Philippot échoue à Forbach,

- le PS l'emporte à Avignon

- le PS Dominique Gros est réélu à Metz,

- Reims bascule à droite, 

- Limoges bascule à droite,

- Roubaix bascule à droite,

- François Bayrou élu à Pau (62,60% des voix).

 

20H: Steeve Briois annonce la victoire du FN David Rachline à Fréjus.

 

19H50: Un remaniement ministériel aura-t-il lieu dès demain ? C'est ce qu'assure le ministre Benoît Hamon, selon RTL. Slate.fr vous rappelle toutes les règles pour un bon remaniement.

 

19H43: Nos confrères suisses et belges donnent des résultats contradictoires (et impossible à vérifier), à Avignon notamment.

19H34: Les représentants de différents partis politiques n'hésitent plus à publier les résultats sur Twitter (même s'ils risquent une amende 3.750 euros). Le secrétaire national du parti de gauche et candidat dans le 12e arrondissement, Alexis Corbière, sous-entend une défaite de la gauche à Béziers.

Et la déléguée générale de l'UMP en charge de la formation, Marie-Anne Montchamp :

 

19H29: Attention, nos confrères suisses continuent de donner des chiffres (sur Avignon et Béziers notamment) qui sont impossibles à vérifier.

19H22 : L'abstention devrait encore être record pour ce second tour des municipales. Il y a un électeur qui voulait voter et qui n'a pas pu parce qu'il travaillait : le dessinateur Joann Sfar. Il en a fait un dessin publié sur Instagram.

19H11: Et une amende de 3.750 euros, une. En annonçant la victoire de la gauche avant 20H, le député PS Olivier Faure devrait en effet payer cette somme. Cela dit, Nadine Morano, Christine Boutin et Hervé Morin avaient fait la même chose la semaine dernière, ils ne seront finalement pas poursuivis.

 

19H02: Bullshit, bingo ? Bullshit bingo pour tout le monde ! Nos confrères du Monde et de Francetvinfo ont eu la même idée : proposer une grille à leurs lecteurs pour qu'ils surveillent les expressions les plus clichés qui devraient être prononcées par nos chers politiques ce soir. Chez Slate.fr, pas de suivisme, en revanche si la politique vous saoûle, nous avons plein d'autres bullshit bingo à vous proposer : le bingo de noël, le bingo des mauvais articles anglo-saxons sur la France. Rendons hommage à ceux qui sont derrière l'idée même du bullshit bingo, le site Bienbienbien, qui l'avait créé en... 2008.

18H56: Premières estimations d'abstention dans 8 villes selon Ipsos.

Et l'abstention aux élections municipales selon l'Ifop.

 

18H54: Le fait divers du jour. Elu dès le premier tour, Philippe Sauty, futur maire de Vibrac en Charente, s'est donné la mort quelques heures avant sa prise de fonction, rapporte Sud Ouest.

18H50: Le hashtag #RadioLondres est de retour, donnant des informations prétendument codées sur les résultats de certaines villes, un peu plus d'une heure avant la fermeture des bureaux de vote des plus grandes villes, à 20H. Que se passerait-il si un recours était déposé par un candidat perdant, estimant avoir été lésé par la divulagtion de résultats avant l'heure officielle? La loi n'est pas vraiment appliquée, rappelions-nous sur Slate le 23 mars.

18H19 : "Le raz-de-marée UMP est moins fort que prévu". Nos confrères suisses de La Tribune de Genève vont nous obliger à lancer #radiolondres.

18H08: Encore un joli photomontage de @GuillaumeTC sur Twitter qui a fusionné les visages de Nathalie Kosciusko-Morizet et Anne Hidalgo. 

 

18H: La grande majorité des bureaux de vote sont maintenant fermés en France. En attendant les premiers résultats, rejouez à notre 2048 des municipales.

17H50: "L'équipe gouvernementale va être resserrée". En 1983, Le Monde titrait ainsi au lendemain d'un second tour des municipales défavorables à la gauche, souligne le journaliste politique Thomas Wieder sur Twitter. Après des résultats décevants pour les socialistes au premier tour, l'idée d'un remaniement est dans tous les esprits.

 

 

17H40: Et comment le taux de participation au second tour a-t-il évolué depuis 1983 ? Réponse en une infographie de nos confrères de Francetvinfo. En calculant en moyenne comment il a augmenté entre 17H et 20H, ils en concluent que la participation ce soir pourrait s'élever à près de 64%.

 

17H: Le taux de participation est de 52,36% à 17H  contre 54,45% au deuxième tour en 2008.

16H: Europe1 explique pourquoi les soirées télévisées se terminent tôt. La réponse étant globalement: «un scrutin local, c'est compliqué». Les résultats définitifs sont connus tard, donc il faut meubler longtemps, et les gens s'intéressent souvent plus aux résultats locaux que nationaux: France3, focalisé sur les régions a l'avantage face au service public, mais même face à TF1. Les chaînes privées ont aussi des contraintes d'annonceurs: «or, une série américaine ou un film est plus susceptible d'attirer la fameuse ménagère de moins de 50 ans [cible adorée de la pub] qu'une émission politique. M6 l'a bien compris, qui mise résolument sur la contre-programmation».

Mais à défaut de suivre à la télévision, vous pouvez rester avec nous: en direct sur ce live jusqu'aux résultats définitifs, et nous vous fournissons tous les outils d'analyse du scrutin.

15H: Le magazine The Economist a posté sur Twitter ce graphique le 28 mars; il montre l'évolution du taux de participation aux élections de différents pays européens entre 1970 et 2013: il a chuté considérablement en Italie et en Allemagne, mais c'est plus frappant encore pour la France, qui partait pourtant de plus bas. Aux Etats-Unis en revanche, dont le taux de participation était extrêmement bas (comparable à la Russie) il est resté relativement stable.

13H15: Jean-Marc Ayrault, qui a voté ce matin à Nantes, a confié à 20Minutes: «Il faut laisser les Français s'exprimer, faisons leur confiance. Mais en même temps, un message s'exprimera. Et il faudra tenir compte de ce message».

 REUTERS/Stephane Mahe

13H: Petit rappel, en passant à l'heure d'été, nous avons «perdu» une heure. C'est à noter quand on pense au taux de participation annoncé:

 

 

En 2004, le second tour des élections régionales avait aussi eu lieu au moment d'un changement d'heure par exemple. A 12H, on avait alors compté deux points de moins de participation (16,55%) qu'au premier tour (18,48%) mais une hausse le soir (65,66% au deuxième tour contre 60,84% au premier).

12H: Le taux de participation communiqué par le ministère de l'Intérieur est, à la mi-journée, à 19,83 %. Moins qu'au premier tour (où il atteignait 23,13 % à midi) et qui constituait déjà pourtant un record historique de basse participation une fois les chiffres finaux obtenus. Grégoire Fleurot a décortiqué sur Slate cette abstention, trop complexe pour être résumée à des mots-clé: «rejet du système», «lassitude» ou «sanction».

Plusieurs spécialistes, comme Guénaëlle Gault, directrice du département Stratégies d'Opinion TNS SOFRES, rappellent que le premier tour et le deuxième tour ne peuvent pas être comparés terme à terme:

Le taux de participation à midi, ce 30 mars, est aussi inférieur à celui du second tour de 2008: la participation atteignait alors plus de 23%.

11H45: Octave Nitkowski relève qu'à Hénin-Beaumont, à la sortie du premier conseil municipal de Steve Briois élu au premier tour, les opposants au FN manifestent:

 

 

11H30: A Bastia en Corse, des tags FLNC (Front de libération nationale corse, mouvement armé qui milite pour l'indépendance de la Corse) apparaissent sur les bureaux de vote

A Bastia, les municipales sont... particulières. Ce sont les «municipales du LOL» vous explique Laora Paoli sur Slate.

11H: Alors que la plupart des villes en France attendent encore d'élite leur maire, à Hénin-Beaumont, Steve Briois est passé dès le premier tour. Il est intronisé ce dimanche. Octave Nitkowski, étudiant et blogueur pour Libération à Hénin-Beaumont (ainsi qu'auteur de La France perd le Nord), remarque que le Conseil municipal, normalement public, est là inaccessible.

Le journaliste Olivier Beaumont (Le Parisien) y assiste en revanche:

10H: Dans un appel à aller voter, Ian Brossat, Président du Groupe PCF/PG au Conseil de Paris rappelle le rôle de tous les électeurs volontaires pour tenir les bureaux puis, le soir venu, dépouiller.

9H: Les deux candidates à la mairie de Paris ont déjà voté, chacunne dans leur arrondissement respectif: le XIV pour Nathalie Kosciusko-Morizet , le XVe pour Anne Hidalgo.

8H: Les bureaux de vote des 6.455 communes de métropole pour le second tour sont ouverts.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte