Municipales 2014 / France

Comprendre le premier tour à Paris, Marseille, Sud-Est, Nord Pas-de-Calais avec toutes nos cartes et analyses

Temps de lecture : 2 min

Joël Gombin, chercheur en science politique et membre de l'Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès, a étudié les résultats du premier tour et en a tiré des cartes détaillées.

Joël Gombin. Sources: Cartelec (Laurent Beauguitte et Céline Colange), Mairie de Paris, Ministère de l'Intérieur, INSEE.
Joël Gombin. Sources: Cartelec (Laurent Beauguitte et Céline Colange), Mairie de Paris, Ministère de l'Intérieur, INSEE.

Slate.fr a publié tout au long de l'entre-deux-tours des municipales une série de cartes interactives détaillées pour mieux comprendre les résultats du scrutin dans des secteurs-clé.

Les cartes sont réalisées par Joël Gombin, chercheur en science politique et membre de l'Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès.

Voici la liste de toutes nos cartes et analyses du premier tour:

A Paris, une droite complètement à l'Ouest

Les résultats détaillés de Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), Anne Hidalgo (PS), Christophe Najdovski (EELV), Danielle Simonnet (FG), Wallerand de Saint-Just (FN) ainsi que l'abstention par bureau de vote.

A Marseille, le clivage Nord-Sud remis en cause par le vote Front national

Jean-Claude Gaudin (union de la droite), Stéphane Ravier (FN), Patrick Mennucci (PS-EELV), Jean-Marc Coppola (FG), Pape Diouf (Changer la donne) ainsi que l'abstention.

La carte interactive du vote FN pourtour méditerranéen

De Béziers à Fréjus, le détail des scores du FN dans les communes du Sud-Est de la France.

La carte interactive du vote FN dans le Nord Pas-de-Calais

Parce qu'il n'y a pas qu'Hénin-Beaumont, la carte détaillée des communes du Nord Pas-de-Calais, autre région où le FN fait de bons scores.

A Montreuil, comprendre la guerre des gauches

Dans une ville très à gauche qui subit un processus de gentrification ainsi que de paupérisation, les résultats par bureau de vote des quatre candidats de gauche qui ont pu se maintenir au soir du premier tour: Jean-Pierre Brard (PCF), Mouna Viprey (divers gauche), Ibrahim Dufriche-Soilihi (EELV), Patrice Bessac (FG) ainsi que ceux des résultats de Razzy Hammadi (PS) sorti au premier tour.

A Nantes, les cadres dopent le vote Europe-Ecologie-Les Verts

Une analyse de la corrélation entre la part des cadres supérieurs à Nantes et le résultat d'EELV.

Réalisation des cartes: Joël Gombin. Sources: Cartelec (Laurent Beauguitte et Céline Colange), Mairie de Paris, Julien Vinzent - Marsactu, IGN, Ministère de l'Intérieur, INSEE.

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi les «idéopôles» votent-ils encore à gauche?

Pourquoi les «idéopôles» votent-ils encore à gauche?

Depuis le milieu des années 1990, ces villes post-industrielles fondées sur l'économie de la connaissance sont de nouveaux bastions du PS. Il y a mieux résisté aux municipales, mais est menacé par la gauche alternative, qui confirme son implantation.

Nathalie Kosciusko-Morizet dit qu'elle est majoritaire en voix à Paris. Et si elle avait raison?

Nathalie Kosciusko-Morizet dit qu'elle est majoritaire en voix à Paris. Et si elle avait raison?

La droite a peut-être perdu Paris en sièges, mais elle l'a gagné en voix. Cet argument, dont nous vous parlions déjà au lendemain du second tour des municipales, a fait son retour dans le débat politique ces derniers jours. Notamment par la voix...

Le vote sanction des quartiers contre la gauche expliqué par l'acteur Saïd Taghmaoui

Le vote sanction des quartiers contre la gauche expliqué par l'acteur Saïd Taghmaoui

Dans un entretien à Slate, l'acteur de «La Haine» justifie son soutien à l'UMP Bruno Beschizza, nouveau maire d'Aulnay-sous-Bois. Un ralliement qui illustre la fin de la relation privilégiée entre une partie des habitants des banlieues et la gauche.

Newsletters