FranceMunicipales 2014

«La droite et le MoDem font moins qu'en 2008»: l'élément de langage du PS parisien qui ne veut rien dire

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 25.03.2014 à 15 h 46

La gauche réécrit l'histoire pour faire croire que, il y a six ans, les voix du parti de François Bayrou s'ajoutaient à celles de l'UMP.

Anne Hidalgo, le 24 mars 2014 à Paris. REUTERS/Philippe Wojazer.

Anne Hidalgo, le 24 mars 2014 à Paris. REUTERS/Philippe Wojazer.

C'est l'un des principaux éléments de langage de la gauche parisienne pour relativiser sa performance somme toute décevante au premier tour des municipales: celle de la droite ne serait pas meilleure qu'en 2008. Anne Hidalgo l'affirme, ce mardi 25 mars, dans une interview à Métro:

«Le score de Nathalie Kosciusko-Morizet [34,91%, NDLR] est très inférieur à ceux, cumulés, de Françoise de Panafieu (UMP) et Marielle de Sarnez (MoDem) en 2008, qui était de 36,69%.»

Avant elle, son lieutenant Bruno Julliard avait déjà affirmé la même chose dans un tweet dimanche soir.

L'argument a été aussi décliné par les militants dans chaque arrondissement.

Si l'on regarde l'évolution des scores par blocs entre 2008 et 2014, on arrive aux résultats suivants:

2008
Gauche (de LO au PS en passant par les DVG et les dissidents): 53,9%
Droite (listes UMP et divers droite): 33,30%
Centre (MoDem): 9,06%
FN: 3,17%
Autres: 0,56%

2014
Gauche: 50,31%
Droite (UMP-UDI-MoDem et divers droite): 42,11%
FN: 6,26%
Autres: 1,31%

En apparence, la gauche parisienne a donc raison: le total droite+MoDem de 2014 est inférieur d'un cheveu à celui de 2008 (42,11% contre 42,36%). Sauf que c'est oublier au passage que le MoDem parisien de 2014, justement, n'est pas celui de 2008.

Cette année, le parti centriste s'est allié à la droite dès le premier tour. Or, en 2008, non seulement ce n'était pas le cas, mais surtout, il ne l'avait pas davantage fait au second, où ses trois candidats en position de se maintenir (Philippe Meyer dans le Ve arrondissement, Véronique Delvolvé-Rosset dans le VIIe et Marielle de Sarnez dans le XIVe) avaient décidé de le faire.

«Le Modem a martelé qu'il n'était ni de droite ni de gauche. A l'arrivée, il ne seront ni sur les listes de gauche ni sur les listes de droite», synthétisait alors l'élu PS du XIVe Pascal Cherki.

Mais à l'époque, le MoDem parisien penchait plus à gauche qu'à droite. «A Paris, Marielle de Sarnez prend un air énamouré à l'égard de Delanoë», lâchait Pierre Moscovici. Le parti aurait voulu obtenir une fusion au second tour avec les listes PS, mais le maire avait refusé, proposant un simple «partenariat».

Et si l'on regarde attentivement les résultats du second tour de 2008, on se rend compte qu'une part non négligeable des électeurs MoDem avaient voté PS. Par exemple, dans les décisifs XIIe et XIIIe arrondissement, où le MoDem avait raté de peu la qualification, la gauche avait réalisé au second tour un score supérieur de six à huit points à l'ensemble de ses réserves du premier tour. Un sondage national CSA évaluait d'ailleurs à l'époque à 45% la part des électeurs MoDem qui, dans l'ensemble de la France, avaient choisi une liste PS au second tour.

Dire, comme la gauche, que le total droite/MoDem de 2014 est inférieur à celui de 2008, c'est donc oublier qu'il y a six ans, les listes MoDem pouvaient séduire centristes de droite comme de gauche. Cette année, les membres de la seconde catégorie n'avaient, faute de réelle option centriste, généralement que l'option Hidalgo, qu'ont d'ailleurs adoptée le conseiller municipal MoDem Jean-François Martins et le dircom du parti Matthieu Lamarre.

Et là où, en 2008, la gauche pouvait ajouter à ses 54% du premier tour une partie du score du MoDem, cette année, elle devra tabler essentiellement sur ses propres 50% –ce qui devrait être largement suffisant.

Jean-Marie Pottier

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte