France / Politique

Boutin, Morano et Morin donnent des résultats avant 20h: ne faites pas comme eux, c'est passible de 3.750 euros d'amende

Temps de lecture : 2 min

Une employée de banque compte des euros à Bangkok. REUTERS/Sukree Sukplang.
Une employée de banque compte des euros à Bangkok. REUTERS/Sukree Sukplang.

Premiers fails de la soirée. Hervé Morin a annoncé via Twitter sa victoire à Epaignes, vers 19h, soit une heure avant la fermeture des derniers bureaux de vote. Il risque donc 3.750 euros d'amende. Le tweet a été rapidement effacé mais s'il avait été retweeté 506.666.666 fois (1900000000000/3750), cela aurait permis de rembourser la dette publique de la France.

Mêmes bourdes pour Christine Boutin et Nadine Morano. Elles aussi avec Twitter. (Cela serait bien de fournir aux élus une double formation au code électoral et comment twitter…).

Et pire que pour Morin, elles sont récidivistes, puisqu'elles ont remis ça 30 minutes plus tard, malgré les remarques des twittos. Soit 15.000 euros d'amende à elles deux...

Théoriquement, le fait même de tweeter l'état du dépouillement dans un bureau de vote avant 20h est interdit par l'article 52-2 du code électoral:

«En cas d'élections générales, aucun résultat d'élection, partiel ou définitif, ne peut être communiqué au public par la voie de la presse ou par tout moyen de communication au public par voie électronique, en métropole, avant la fermeture du dernier bureau de vote sur le territoire métropolitain.»

Heureusement pour eux qu’ils n’ont pas tweeté des sondages : la loi de 1977 punit leur publication en dehors de la période autorisée d'une amende de 75.000 euros.

A lire: #RadioLondres, le retour

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters