Municipales 2014 / France

Un tour des municipales en 40 tweets

Temps de lecture : 2 min

Des selfies d'isoloir aux photos de NKM dans le métro, en passant par les tweets lyriques de victoires et ceux (plus rares) des déçus, les principaux messages politiques en 140 caractères de cette soirée électorale.

Capture d'un tweet de @damienfleurot
Capture d'un tweet de @damienfleurot

Hervé Morin qui annonce sa réelection à Epaignes peu après 19h00, Nadine Morano et Christine Boutin qui félicitent des candidats de droite quelques minutes après. Trop enthousiastes, plusieurs représentants politiques ont risqué des amendes dimanche soir, près de 3.750 euros pour chaque message. Malgré tout, peu de résultats ont fuité avant 20h00 via le hashtag #radiolondres comme lors de la présidentielle 2012.

Slate.fr a sélectionné les tweets qui ont marqué ce premier tour des municipales, entre selfies dans l'isoloir, cris de victoire, analyse et déception.

Mélissa Bounoua Rédactrice en chef adjointe de Slate.fr

Newsletters

Pourquoi les «idéopôles» votent-ils encore à gauche?

Pourquoi les «idéopôles» votent-ils encore à gauche?

Depuis le milieu des années 1990, ces villes post-industrielles fondées sur l'économie de la connaissance sont de nouveaux bastions du PS. Il y a mieux résisté aux municipales, mais est menacé par la gauche alternative, qui confirme son implantation.

Nathalie Kosciusko-Morizet dit qu'elle est majoritaire en voix à Paris. Et si elle avait raison?

Nathalie Kosciusko-Morizet dit qu'elle est majoritaire en voix à Paris. Et si elle avait raison?

La droite a peut-être perdu Paris en sièges, mais elle l'a gagné en voix. Cet argument, dont nous vous parlions déjà au lendemain du second tour des municipales, a fait son retour dans le débat politique ces derniers jours. Notamment par la voix...

Le vote sanction des quartiers contre la gauche expliqué par l'acteur Saïd Taghmaoui

Le vote sanction des quartiers contre la gauche expliqué par l'acteur Saïd Taghmaoui

Dans un entretien à Slate, l'acteur de «La Haine» justifie son soutien à l'UMP Bruno Beschizza, nouveau maire d'Aulnay-sous-Bois. Un ralliement qui illustre la fin de la relation privilégiée entre une partie des habitants des banlieues et la gauche.

Newsletters