Parents & enfantsFrance

Ne vous sentez pas coupable de rire devant les vidéos d'enfants qui tombent

Nadia Daam, mis à jour le 14.03.2014 à 9 h 32

La vidéo d'un enfant qui se vautre est devenu un genre en soi sur YouTube, capable de glaner des millions de vues. C'est aussi une source inépuisable de GIF hilarants. Sur Reddit, les internautes se sont d'ailleurs chargés de les recenser.

L'une de ces vidéos est en passe d'obtenir la première place sur le podium. Et pour cause, elle est capable de tirer des larmes de rire aux plus réfractaires au genre.

Il faut dire qu'elle comporte tous les éléments pour gagner:

  • C’est un strike. Ce n'est pas un, mais deux enfants qui chutent.
  • On peut nettement lire les émotions se succéder dans le regard du deuxième enfant qui tombe: surprise quand il entend le son du marchand de glace, joie à l'idée de dévorer un cornet, excitation, peur quand il voit le sol s'approcher de son crâne, douleur (légère) puis honte. Bref, une belle matière à gif et à ralenti.

  • La mère qui filme la séquence rit très très fort au moment où ses fils tombent. C'est communicatif ET déculpabilisant.

Oui, cette vidéo est la plus géniale et la plus drôle du monde. En tout cas, dans sa catégorie. Pourtant la concurrence est rude. Les enfants qui tombent, ou plus largement qui ne sont pas en pleine possession de leurs moyens plaisent toujours et dans des proportions sidérantes. «David after dentist» ou «Charlie bit my finger» sont devenus des mèmes et ont respectivement dépassé 100 millions et 600 millions de vues sur YouTube. Les garçons de ces séquences sont devenus de véritables stars du Net, mais aussi de la culture populaire.

Lors de l'après-cérémonie des oscars, Joseph Gordon Levitt a reproduit la séquence de David sortant de chez le dentiste, comme s'il s'agissait de n'importe quelle référence télévisuelle ou cinématographique. Et là encore, les images ont déclenché l'hilarité.

Pourquoi rit-on?

On rit de manière générale de toute séquence impliquant des personnes surprises par les petits aléas de la vie alors que quelques secondes auparavant, elles respiraient la confiance et la maîtrise de soi. Cette autre séquence du web qui suscite immanquablement les rires gras et vaguement cruels en est la preuve.

Paradoxalement, on rit par empathie. Quand on voit une personne chuter dans la rue, on ne peut s'empêcher de rire parce qu'on s'imagine soi-même dans cette situation. Ce n'est pas tant le spectacle que le soulagement de ne pas en être l'acteur qui suscite une hilarité souvent incontrôlable.

Selon Bergson, le rire suscité par une personne qui chute dans la rue est provoqué par la maladresse elle-même. C'est le fait que la situation, les éléments échappent totalement au protagoniste qui fait rire. On rit de la distraction du corps. Or existe-il corps plus distrait que celui d'un enfant?

De manière plus pragmatique encore, et pour des raisons d'échelle, un enfant qui tombe est toujours plus drôle qu'un adulte. Ses gestes gauches, son manque de maîtrise de ses différents membres, ce moment de panique si lisible dans ses yeux un quart de seconde avant le drame sont les ressorts du comique.

Un enfant qui chute ne tombe pas de bien haut, mais toujours de manière spectaculaire.

Pourtant, ces séquences ne remportent pas l'adhésion de tous. Sous la vidéo de la glace, on peut lire le commentaire suivant

Ainsi, les enfants, parce qu'ils sont si mignons, ne devraient pas susciter l'hilarité quand ils tombent, mais uniquement la compassion. Pourtant, on notera que la propre mère des garçons ne peut retenir ses rires.

Pourquoi ce n’est pas grave de rire?

D'abord, parce que bien souvent, les propres parents de ces malchanceux rient très fort des déconvenues de leur progéniture. Ce sont généralement eux qui publient la vidéo sur YouTube pour faire partager leur hilarité. Il s'agit très rarement de vidéos où l'enfant se fait vraiment mal. Les parents estiment eux-mêmes que la séquence n'est pas offensante pour leurs enfants, et que le comique l'emporte sur l'humilation ou la potentielle douleur.

Tous les parents savent que quand un enfant tombe et se met à pleurer, ce n'est pas tant parce qu'il souffre mais parce qu'il se sent humilié. Les pleurs sont donc la meilleure solution à leurs yeux pour attirer la compassion plutôt que les rires.

Ces mêmes parents savent aussi qu'ils ne sert à rien, en cas de chute mineure, de se précipiter sur l'enfant, l'air inquiet. Il faut au contraire adopter la technique de l'hôtesse de l'air sereine même en cas de fortes turbulences: si l'enfant voit que vous paniquez, il paniquera également. Le rire est donc souvent la meilleure réaction possible et aide à dédramatiser la situation.

Bien sûr, les enfants, une fois adultes, seraient en droit de ne pas apprécier d'avoir été la risée du web. Et ils seraient parfaitement en droit de faire des reproches à leurs parents. Par ailleurs, ils ne sont pas vraiment «la risée du web». Si on rit de bon coeur, dans les commentaires, personne n'est jamais insultant. Les enfants sont généralement plaints et qualifiés de «trop mignons». Il n'y a jamais rien de bien méchant à rire d'un enfant qui tombe. Et il y a fort à parier que devenus adultes, ces mêmes enfants riront des chutes impliquant d'autres personnes, voire de leurs enfants.

Obéissant à la règle qui veut que quand on glisse sur un trottoir en public, on est souvent tenté de rire de soi. Parce que c'est vraiment drôle.

N.D.

Nadia Daam
Nadia Daam (199 articles)
Journaliste
internetrirepèremèreparents
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte