France / Municipales 2014

Je me présente, je m'appelle Michel: les prénoms les plus fréquents des conseillers municipaux

Temps de lecture : 2 min

Michel Havard, candidat UMP à Lyon. Source: site de campagne
Michel Havard, candidat UMP à Lyon. Source: site de campagne

A l'approche des municipales, assistera-t-on à un renouvellement des prénoms des élu(e)s qui siègent dans les conseils municipaux?

Brice Person, qui tient le blog Idées Libres consacré à l'open data et est par ailleurs cofondateur de Regards citoyens, association de diffusion et de partage de l'information politique, a publié le palmarès des prénoms les plus fréquents des élus qui siègent dans ces conseils, grâce à un fichier obtenu auprès du ministère de l'Intérieur.

Après avoir récupéré le fichier de ces prénoms, et avoir complété avec les élus parisiens qui manquaient, il a pu compiler 526.989 élus pour arriver à ce résultat:

via le blog Idées Libres. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Vous avez bien lu: plus de 14.000 Michel, de 10.000 Alain et près de 10.000 Philippe siègent dans un conseil municipal d'une commune de France. Les prénoms féminins les plus fréquents, Catherine, Françoise et Isabelle, ne dépassent pas les 5.000 occurrences chacun: peu surprenant, les hommes représentant 65% des élus municipaux pour la période 2008-2013.

via le blog Idées Libres. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Ce fichier n'est pas horodaté, c'est-à-dire qu'il ne concerne pas la composition des conseils municipaux à un instant T, explique le blogueur, mais est représentatif de ces élus sur une période.

Comme l'écrivait Fabien Jannic-Cherbonnel sur Slate en mai 2012, l'association Regards citoyens avait lors des législatives de 2012 réalisé un palmarès similaire des 6.611 candidats. C'est le nom Martin et le prénom Philippe qui ressortaient le plus.

25 candidats portaient le nom de famille Martin, 15 Dubois, 12 Thomas et 11 Petit. Quant aux prénoms, c'est Philippe qui décrochait la première place avec 129 candidats, puis 121 pour Michel, 98 pour Alain, 87 pour Pierre et 87 pour Dominique. Le premier prénom féminin, Catherine là aussi, porté par 70 candidates, n'arrivait qu'à la 9e place.

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters