Le réchauffement climatique n'épargne pas la France: le Mont Saint-Michel sera sous l'eau d'ici 2.000 ans

Le Mont Saint-Michel / Joan Campdérros-i-Canas via Flickr CC License By

Le Mont Saint-Michel / Joan Campdérros-i-Canas via Flickr CC License By

Nous vous parlions ici-même des effets du réchauffement climatique sur le littoral de la Louisiane. Il se trouve que l’élévation du niveau de la mer qui menace la statue de la Liberté ou la Tour de Londres, et des centaines d’autres monuments classés à l’Unesco, ne devrait pas non plus épargner pas la France, confirme une étude publiée dans le journal Environmental Reasearch Letters.

Le Mont Saint-Michel pourrait bien se retrouver sous l’eau d’ici 2.000 ans.

En France, la liste du patrimoine menacé est impressionante. Adieu Le Havre, le port de la lune à Bordeaux. Finies la juridiction de Saint-Emilion ou les arènes d’Arles… La mer va passer par là. C’est une réelle menace pour le patrimoine mondial, comme le montrent ces cartes qui répertorient les monuments classés qui seront submergés dans deux à trois mille ans:

Cliquez sur l'image pour voir la carte en grand

Avec plus de 3.000 km de côtes, impossible pour la France d’échapper à la hausse du niveau des eaux. Déjà en juin 2013, Régis Crépet, climatologue et géographe, tentait d’alerter l’opinion publique dans Le Figaro Nautisme:

«En fonction de la morphologie du littoral, le degré d’exposition aux risques n’est pas le même. En effet, en raison des courants, de l’action des marées et de la nature de la côte (côte rocheuse ou sableuse par exemple), les effets sur les littoraux seront inégaux […] Néanmoins, les côtes basses, situées au “niveau 0”, sont sous la menace directe de cette élévation (côte vendéenne et delta du Rhône par exemple).»

Ce scénario catastrophe ne s’arrête pas là. La France pourrait également perdre entre 6% à 12% de ses îles d’ici 2100, révèle une étude du CNRS publiée en septembre 2013. Parmi les plus en danger, la Polynésie française et la Nouvelle Calédonie arrivent en tête.

«2/3 des îles qui seraient submergées appartiennent à ces archipels.»

Le niveau de la mer devrait augmenter de 26 cm à 82 cm d’ici 2100, selon le Giec. Cette prévision laisse sceptiques certains scientifiques pour qui ces chiffres sont largement sous-estimés. The Guardian fait allusion à une «récente étude» dont les résultats sont plus dramatiques:

«Le niveau global de la mer pourrait augmenter de 70 cm à 1,2 m d’ici 2100, et de 2 m à 3 m d’ici 2300.»

Une carte interactive réalisée par le blogueur firetree.net permet d’avoir un aperçu de la cartographie des prochains millénaires… sous les eaux. Exemple avec une montée de 2m (cliquez sur l'image pour accéder à la carte): 

Partager cet article