Municipales 2014France

Fabriquez votre tract pour faire campagne comme à Paris grâce à notre générateur «Paris Paille»

Slate.fr, mis à jour le 11.03.2014 à 19 h 55

La campagne des municipales commence officiellement, lundi 10 mars, pour 926.068 candidats, les candidatures étant closes depuis le 6. Au centre de toutes les attentions, Paris s’apprête à élire sa nouvelle maire. Et toi, candidat(e) du terroir, tu te sens oublié(e) des grands médias parisiens, et tu as raison. C’est injuste.

Heureusement, Slate.fr est là. Pour t’aider à faire une campagne comme à Paris©, nous te proposons, en collaboration avec l'agence Deux Degrés, un kit de campagne gratuit pour assurer ton élection dans ton village. Ce programme comprend des propositions au plus près des besoins de la population dans tous les domaines: culture, économie, glamour, culture, logement, fête, start-up, culture, fête.

C’est la campagne «Paris-paille»©, reproductible dans chaque village de France, grâce à notre kit personnalisable réalisé à partir des meilleures propositions des programmes parisiens.

Génère ton tract et découvre ensuite le détail des propositions. Et pense à le partager sur les réseaux, bien sûr!

 

Une nouvelle énergie qui ose pour {{{commune}}}

Des transports pacifiés

Proposition n°1: réinventer le circuler-ensemble {{{rue}}}
La {{{rue}}} sera réaménagée pour favoriser les modes de déplacement doux et respectueux de l’environnement. Des trames de circulation assureront la coexistence harmonieuse des usagers.


 
Proposition n°2: Créer un service de tracto-partage
Pour fluidifier le trafic routier, un nouveau service public de tracteurs en libre-service sera instauré. Avec Tractolib’ ©, chacun pourra circuler à sa convenance en réduisant la pollution.

Un village ouvert

Proposition n°3: Se réapproprier les berges du village
Pour en faire un lieu de convivialité, les berges seront réaménagées. Des guérites d’information citoyenne y voisineront avec des food trucks pour se restaurer.

 
Proposition n°4: Créer un urbano-quartier pour {{{commune}}}
Le lien perdu avec la ville est un élément de souffrance pour nos néo-ruraux. Ce déficit urbain sera compensé par la création d’«îlots de ville» au coeur de la nature avec diffuseurs d’odeurs de métro, bruits d’embouteillages en MP3 et implantation d’une coulée urbaine en sous-bois.

Proposition n°5: Maintenir les classes moyennes en centre-bourg
Face à la pression immobilière insupportable à laquelle font face les habitants, nous convoquerons dans la première année de mandat une vaste concertation, Les assises du logement pour tous.
 
Proposition n°6: Réhabiliter l’habitat insalubre
Véritables passoires énergétiques, les demeures traditionnelles seront remplacées progressivement par des maisons BBC (Bâtiments basse consommation) et HQE (Haute qualité environnementale) à empreinte énergétique maîtrisée.

Une économie 100% numérique

Proposition n°7: Implémenter une agriculture open-source
Afin de lutter contre l’agriculture intensive, les moissonneurs travailleront dans une optique slow-agricole. Grâce au futur cluster de compétitivité AgriLab, ils partageront leur expérience de la moisson ou du glanage en live-tweetant leurs travaux en utilisant le hashtag officiel #Moissonning.
 
Proposition n° 8: Réaliser enfin le Grand {{{commune}}}
{{{commune}}} doit devenir une métropole régionale attractive, innovante et créative: je propose de créer une double boucle de métro ultrarapide à haute qualité de service, financée par un Grand Emprunt. Ce métro maillera les hameaux et mettra la périphérie à 7 minutes du centre-bourg.
 
Proposition n°9: valoriser notre silver savoir-faire
Nous créerons un incubateur de start-ups dédiées à la silver économie.
 

Une culture participative et solidaire

Proposition n° 10: Instaurer une fête de la départementale
Une fois par an, la {{{rue}}} sera fermée à la circulation pour permettre de tisser le lien entre des habitants fractés par la coupure artificielle du béton. Les 24 heures de la départementale revivifieront le vivre-ensemble.
 
Proposition n°11: Dynamiser {{{fete}}}
{{{fete}}} sera réinventée en mode 3.0, mêlant nouvelles technologies et produits du terroir, signe que {{{commune}}} entre dans une phase de dynamisme productif. 
 

Un vivre-ensemble revivifié

Proposition n°12: Mettre les aînés au coeur de la e-transition
Nous créerons 1.000 places dans des crèches d’aînés, 100% connectées.
 
Proposition n°13: show-roomiser le lien intergénérationnel
Un plan local d’aménagement du monument aux morts sera engagé pour que les aînés soient partie prenante de la charte gay-friendly du village.



 
Proposition n°14: Favoriser une cynégétique douce
Pour restaurer un dialogue cynégétique au point mort, des speaker’s corners de forêt seront créés où gibier et chasseurs pourront exprimer librement leurs attentes. Un médiateur de la chasse indépendant sera créé. Un comité consultatif rédigera une charte éthique du droit à l’euthanasie pour le gibier sur la base du volontariat.
 
Proposition n°15: Modaliser les temps de vie et créer un maire de l’Apéro
Pour accompagner notre ruralité postmoderne, nous devons passer à une gestion des temps individualisée. Désormais, l’apéro se consomme à toute heure de la journée. Pour mieux accompagner ces évolutions et sur le modèle du maire de la nuit de Paris, un maire-adjoint en charge de l’apéro renforcera l’équipe municipale. 

Une gouvernance 2.0

Proposition n°16: Etre un maire en temps réel
L’élection n’est qu’une étape. Après le 30 mars, je m’engage à devenir community manager du village. Je soumettrai mon action au jugement en temps réel des like et des RT. La dégradation de ma e-reputation calculée par un algorithme entraînera la révocation de mon mandat.

Rédigé par Jean-Marc Proust et Jean-Laurent Cassely, illustré par Deux Degrés et développé par Julien Verkest

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte