Lu, Vu & EntenduFrance

Visite d'État de François Hollande: comment la Maison Blanche a dû s'adapter

Slate.fr, mis à jour le 09.02.2014 à 10 h 04

François Hollande et Barack Obama à Camp David, en mai 2012. REUTERS/Larry Downing.

François Hollande et Barack Obama à Camp David, en mai 2012. REUTERS/Larry Downing.

La visite d'État de François Hollande aux Etats-Unis, prévue du lundi 10 au mercredi 12 février, s’est transformée en petit casse-tête organisationnel en raison de la séparation entre le président français et sa compagne Valérie Trierweiler. La très organisée Maison Blanche, déjà anxieuse en raison de la réputation d’exigence culinaire des Français, a dû s’adapter, nous raconte le New York Times.

Des invitations pour le dîner officiel avaient déjà été imprimées et ont dû être détruites puis refaites. «Il n’y aura pas le traditionnel café ou thé pour l’épouse avec Michelle Obama et la Première dame n’aura personne à accompagner dans une école du coin comme elle l’a fait pour ses précédentes homologues», ajoute le quotidien. Sans oublier que si l’on danse lors du dîner officiel ­–auquel assistera notamment l’acteur Bradley Cooper–, cela pourra donner lieu à une situation gênante au moment des invitations…

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte