Lu, Vu & Entendu / France

Visite d'État de François Hollande: comment la Maison Blanche a dû s'adapter

Temps de lecture : 2 min

François Hollande et Barack Obama à Camp David, en mai 2012. REUTERS/Larry Downing.
François Hollande et Barack Obama à Camp David, en mai 2012. REUTERS/Larry Downing.

La visite d'État de François Hollande aux Etats-Unis, prévue du lundi 10 au mercredi 12 février, s’est transformée en petit casse-tête organisationnel en raison de la séparation entre le président français et sa compagne Valérie Trierweiler. La très organisée Maison Blanche, déjà anxieuse en raison de la réputation d’exigence culinaire des Français, a dû s’adapter, nous raconte le New York Times.

Des invitations pour le dîner officiel avaient déjà été imprimées et ont dû être détruites puis refaites. «Il n’y aura pas le traditionnel café ou thé pour l’épouse avec Michelle Obama et la Première dame n’aura personne à accompagner dans une école du coin comme elle l’a fait pour ses précédentes homologues», ajoute le quotidien. Sans oublier que si l’on danse lors du dîner officiel ­–auquel assistera notamment l’acteur Bradley Cooper–, cela pourra donner lieu à une situation gênante au moment des invitations…

Slate.fr

Newsletters

Prêter serment sur une tablette numérique, c'est possible

Prêter serment sur une tablette numérique, c'est possible

Qui a dit que le papier était sacré? Certainement pas Suzi LeVine. Cette américaine a pris ses fonctions d’ambassadrice en Suisse après avoir prêté serment en posant sa main sur un écran affichant une version numérique de la constitution...

La Russie est en train de remporter la guerre de la propagande. Sauf en France.

La Russie est en train de remporter la guerre de la propagande. Sauf en France.

Il y a un an, a été lancée Ruptly, une nouvelle agence de presse vidéo russe. Elle ressemble à une agence, avec 110 journalistes, venus de différents pays: Espagne, Grande-Bretagne, Russie, Pologne. Mais c'est en fait «Kremlin TV» explique Spiegel...

Nouveau record controversé du «beer mile», le mile où l'on boit une bière à chaque tour

Nouveau record controversé du «beer mile», le mile où l'on boit une bière à chaque tour

Le 6 mai 1954, l’athlète britannique Roger Bannister brisait une des barrières majeures du sport en devenant le premier à courir un mile, cette distance tout sauf ronde (1.609,35 m, soit quatre tours de piste) mais mythique, en moins de 4 minutes....

Newsletters