EconomieFrance

Le salarié français coûte autant que le salarié allemand. Mais...

Raphaël Czarny, mis à jour le 16.01.2014 à 10 h 38

Images_of_Money via Flickr CC License by.

Images_of_Money via Flickr CC License by.

Le salarié allemand coûte autant à l’entreprise qui l’emploie que le salarié français. C’est ce qui ressort d'un article du Journal du Net, qui a comparé les feuilles de salaires de deux employés du même type (ingénieur, célibataire sans enfants), un Allemand, Hans, et un Français, Jean.

Les deux payent autant de cotisations salariales, mais le déséquilibre entre les cotisations patronales (1.646 euros pour Jean, 764 euros pour Hans) explique la différence entre les deux salaires nets: 2.176 euros pour le Français et 3.176 euros pour l'Allemand.

Mais l'écart se réduit quand on prend en compte le salaire net après impôts, puisqu'en Allemagne, c'est le prélèvement à la source qui est pratiqué: Hans doit s’acquitter de 793 euros par mois d’impôt, tandis que Jean règle 286 euros par mois.

Ce qui donne un salaire net après impôts:

  • 1.890 euros pour le Français
  • 2.383 euros pour l'Allemand, soit une différence de 493 euros.

Selon le chroniqueur Jean-Michel Bérard, le «salarié français, dont on dit qu'il est trop cher, est surtout très pénalisé» car au final «toutes ces charges sont assises sur les salaires et donc [...] sur le seul pouvoir d’achat des salariés». Il rappelle également que le coût de vie est légérèment inférieur en Allemagne. Et plaide pour une réduction de la dépense publique, seule à même de permettre la diminution de ces cotisations.

Raphaël Czarny
Raphaël Czarny (49 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte