Parents & enfantsFrance

Qui va garder les enfants (alors qu'on a fait la fête pour le Nouvel an)?

Nadia Daam, mis à jour le 31.12.2013 à 17 h 30

Who dressed YOU? / juhansonin via FlickrCC License by

Who dressed YOU? / juhansonin via FlickrCC License by

Qui va garder les enfants? C’était la question posée par  Laurent Fabius à Ségolène Royal, en 2007, alors qu’elle venait d’annoncer sa candidature à l'élection présidentielle. Laurent Fabius décrochait alors une belle place sur le tableau d’honneur du gros macho réac, mais c’est encore un autre débat.

En tout cas, il n’imaginait probablement pas que cette même lancinante interrogation retentirait dans bon nombre de foyers français à l’aube du réveillon. Plus précisément, «qui va garder les enfants pendant que les parents font faire la fête et participer à une soirée au cours de laquelle, selon mes statistiques personnelles, Get Lucky des Daft Punk sera diffusée 19 fois».

A cette question, on peut trouver une réponse ici, ici, ou ici. Bon nombre de sites d’infos relaient en effet les multiples plateformes qui permettent de dégoter un(e) baby-sitter disponible le soir du réveillon.

L’idée que les Français vont faire la fête le 31 décembre semble donc acquise. Les sondages tendent également à le prouver puisque l’un d’entre eux vient de révéler que 9 Français sur 10 comptent boire de l’alcool le soir du 31. Les statistiques de l’Ined, eux, montrent que, le jour du réveillon, les Français préfèrent faire l’amour que de regarder le téléfilm franco-belge diffusé sur Arte le même soir  (Voici venir l’orage: A Moscou, en 1900, la famille Schneider, de confession juive, a dû se convertir à l'orthodoxie pour conserver le droit de résider dans la capitale. Decalecatan Decalacatan Ohé Ohé).

Ce qui signifie que les Français souffrent du syndrome de Stockholm appliqué au réveillon. Comme la fête de la musique, le réveillon est par essence toxique pour l’Homme. Gueule de bois, soirée ratée, mauvaise musique, engueulades avec les amis/la famille, MST... la soirée du 31 est, toujours selon les mêmes statistiques personnelles, COMPLÈTEMENT NULLE. Mais de la même manière que des otages développent de l’empathie pour leurs geôliers, les Français développent dès le 28 décembre un amour inconsidéré pour le réveillon du 31. Soit. Faites comme vous voulez.

Mais pour les parents qui sont bien décidés à profiter du 31 décembre pour faire la fête et s’offrir un sas de décompression au cours de vacances de Noel dédiées à retirer les petites attaches qui  fixent le jouet à l’emballage

la question ne doit pas tellement être qui va garder les enfants le 31 décembre, mais qui va garder les enfants le 1er janvier à 8h, quand ils vont se réveiller?

Les parents qui ont déjà fait l’amère expérience de sortir tard savent que se lever à l’aube pour jouer dix fois à «je t’ai volé ton nez» relève de la torture.

Alors, si vous avez décidé de sortir ce 31 au soir et que vous êtes pourvus d’enfants, voici  les 3 solutions pour commencer cette nouvelle année du bon pied, celui qui reste sous la couette. Attention, ce service à forcément un prix.

A Paris

Il est 8h du matin, votre enfant commence à brailler. C’est l’heure à laquelle le site Alfred et Poppins vous envoie sa nounou du dimanche matin (qui vient aussi les lendemains de fête). Le baby-sitter gère le réveil des enfants, les fait petit-déjeuner, les garde à la maison ou au square si vous le souhaitez, jusqu’à votre réveil. Sur demande, elle peut même apporter les croissants pour les parents. Cette délicieuse sensation d’être Jay-Z et Beyoncé a un prix: comptez une centaine d’euros pour 3 heures environ mais le service bénéficie d’un crédit d’impôts de 50%.

A Lyon

A Lyon, l'agence Les enfants d’abord propose elle aussi une formule assez coûteuse mais avec une plus grande amplitude horaire.

La Formule «Nuit du 31» propose un forfait fixe de 165 euros quelle que soit la durée de la garde. La formule «Fêtards» à 200 euros inclut la soirée ET la matinée du 1er janvier jusqu'à midi.

A Bordeaux

A Bordeaux et pour un rein, la compagnie des familles propose la formule «une parenthèse à deux» soit un week-end de un week-end de 26h de baby-sitting de 15h au lendemain 17h à... 490 euros (soit 18,80 euros de l’heure). Là aussi, le crédit d’impôts à 50% fonctionne, mais ça reste très onéreux.

Région Paca

Sur toute la région Paca, le site Sage comme un doudou propose la formule «soir et lendemain matin». La (le) baby-sitter s’occupe des enfants le soir et revient le lendemain matin pour leur réveil. Pas de forfait fixe mais des frais de dossiers à 22 euros et un tarif horaire qui varie de 16 à 23 euros de l’heure hors déduction d’impôts.

Vous l’aurez compris à ce stade, les habitants de Strasbourg ou de Rennes sont condamnés à jouer à tchou-tchou le petit train le 1er janvier à 8h (6h pour les plus malchanceux). Par ailleurs, la plupart des parents ne voudront pas ou ne pourront pas verser jusqu’à un quart du salaire médian français pour pouvoir cuver tranquillement. Mais il y a toujours la possibilité de rester à la maison devant Arte.

Nadia Daam
Nadia Daam (199 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte