Partager cet article

La quenelle de Dieudonné déposée comme marque par sa femme

Au «bal des quenelles» 2013 / Jean-Laurent Cassely pour Slate

Au «bal des quenelles» 2013 / Jean-Laurent Cassely pour Slate

Bientôt un vin ou un soda quenelle?

La femme de Dieudonné Noémie Montagne a, par le biais de sa société Productions de la plume, déposé comme marque le mot «quenelle» et «quenelle+».

C'est le blogueur Al-Kanz qui révèle cet enregistrement, signalé par un de ses lecteurs (et relayé par Rue89).

Quand on tape «quenelle» dans la base de données «marques» du site de l'Inpi (Institut national de la propriété intellectuelle), on tombe en effet sur ceci:

Cliquez ici pour agrandir l'image

Et sur cela:

Cliquez ici pour agrandir l'image

Comme l'expliquait Jean-Laurent Cassely sur Slate dans un article fouillé sur la dieudonnisation des esprits, «la quenelle [1] est, si on ose dire, le bras armé de l’idéologie de Dieudonné»:

Tout à la fois running gag, symbole politique et bras d’honneur dirigé contre ceux «d’en haut», «glisser une quenelle» consiste à placer sa main ouverte sur son bras opposé, à allonger ce dernier pour faire un signe dont la signification est explicite [...]

La quenelle se décline en plusieurs tailles, à jauger en fonction du succès de l’action: petite quenelle, quenelle de 12, quenelle de 40, de 175, quenelle épaulée, etc. Plus la quenelle est longue, plus, bien entendu, le bras d’honneur est profond et procure satisfaction à son auteur.

Elle se décline en signes, en tee-shirts, en logos détournés. Elle est devenue une unité de langage. La voici parodiant le logo de Facebook, «réseau social sioniste».

Et la voilà donc devenue marque déposée. Comme le note Al-Kanz, la quenelle a été déposée sur seulement trois classes, alors qu'il en existe 45: bières, boissons alcoolisées (dépôt le 25 octobre), et télécommunications (le 18). «Il ne s’agit vraisemblablement pas de protéger le concept de quenelle, sinon toutes les classes auraient été choisies –malgré les frais afférents–, mais bien de cibler spécifiquement ces trois classes», estime le blogueur.

Une piste d'explication se trouve peut-être dans un article publié le 19 novembre par Rue89, rapportant qu'un site spécialisé dans le vin et possédé par le leader de l’extrême droite antisémite Alain Soral mettait en vente 2.000 bouteilles de «quenelle viticole». Un Beaujolais nouveau présenté ainsi:

«Ce gouleyant gamay séduira tous vos convives et, après quelques verres, vous promettra de fort conviviales démonstrations de quenelles...»

Le timing de ces différents éléments –dépôt de la marque fin octobre, mise en vente du Beaujolais nouveau quenello-soralien mi-novembre– est d'autant plus intéressant quand on lit un échange très violent de mails entre Noémie Montagne et Alain Soral, publié par le site israélien francophone JSS News.

Les mails datent de fin septembre et parlent justement de la propriété intellectuelle de la quenelle et d'autres symboles de Dieudonné. Noémie Montagne s'y agaçait qu'un autocollant Egalité et Réconciliation (le site d'Alain Soral) reprennait la quenelle:

«À l’unanimité, nous sommes assez choqués que vous reprenniez sans notre aval ni celle de Dieudonné les symboles de reconnaissance de celui ci, pour en faire du commerce et systématiquement coller ces symboles à votre association.

Je comprends que nous puissions être des alliés face au sionisme mais une association complète avec Égalité et Réconciliation ne saurait être judicieuse pour l’image de Dieudonné. Non pas qu’il s’oppose à vous mais uniquement parce que Dieudonné veut rester INDÉPENDANT. Il n’adhère d’ailleurs à aucun parti. Il est Dieudonné.

J’entends déjà vos critiques :  » les membres d’ER sont actifs quand à la promotion et la diffusion des oeuvres de Dieudonné et participent grandement à l’étendue de sa notoriété  » …oui peut-être sauf que chacun son bissness et nous, nous gérons son IMAGE.

Si nous vous laissons faire tous commerces de sa quenelle ou autres images « Dieudo », d’autres feront la même chose et nous ne contrôlerons plus rien du tout !»

Reste à savoir si le Beaujolais est le signe d'un accord sur le sujet entre les différentes parties, ou une quenelle mise par Alain Soral à Dieudonné et Noémie Montagne...

[1] La question des connotations antisémites de la quenelle fait débat. Cette vidéo montre Dieudonné faisant le geste lors d'un sketch en 2005, geste représentant dans le sketch la nageoire d'un dauphin (vous comprendrez en regardant). D'un autre côté, la quenelle est régulièrement faite de façon antisémite, comme le montrent les nombreuses photos ici. On vous conseille sur le sujet l'émission de Touche pas à mon poke «Peut-on faire une quenelle à l'insu de son plein gré?». Retour à l'article.

Article mis à jour avec la note de précision sur les connotations antisémites de la quenelle

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte