FranceC'est dans l'actu

Arrestation d'Abdelhakim Dekhar, le tireur parisien: qu'est devenue Florence Rey?

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 21.11.2013 à 11 h 56

Florence Rey lors de son procès, le 17 septembre 1998. REUTERS

Florence Rey lors de son procès, le 17 septembre 1998. REUTERS

Depuis l'arrestation et l'identification dans la soirée du mercredi 20 novembre d'Abdelhakim Dekhar à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), soupçonné d'être notamment l'auteur des tirs ayant gravement blessé un assistant photographe au journal Libération, on reparle beaucoup de l'affaire Rey-Maupin. Dekhar a en effet été condamné à quatre ans de prison pour association de malfaiteurs dans cette affaire judiciaire qui a marqué les années 1990.

On est le 4 octobre 1994. Alors âgée de 19 ans, Florence Rey et son compagnon Audry Maupin, 22 ans, attaquent la préfourrière de Pantin, prennent deux otages, un chauffeur de taxi et son passager, pour entamer une course-poursuite dans Paris qui va se solder par cinq morts: trois policiers, le chauffeur et Audry Maupin. Abdelhakim Dekhar, de son côté, avait acheté un fusil à pompe utilisé par le couple; la justice l'avait en revanche disculpé de l'accusation d'avoir été sur les lieux de la fusillade.

Florence Rey est condamnée à 20 ans de réclusion criminelle en 1998. Après quinze ans de prison, elle est libérée à 34 ans, bénéficiant alors des «réductions de peines normales».

Le directeur de l'établissement pénitentiaire de Rennes parle alors d'une «détention exemplaire». Florence Rey avait repris ses études en prison, passé un BTS de comptabilité et était sortie à plusieurs reprises pour effectuer des stages en entreprise.

On retrouve une trace médiatique d'elle en 2012: Florence Rey a en effet été figurante et régisseuse dans un film de Jacques Richard, L’Orpheline avec en plus un bras en moins. Le premier rôle est tenu par Melvil Poupaud, qui comme l'explique le site Le Mague, livre ces informations sur Florence Rey dans un ouvrage paru en 2011, Quel est Mon Nom?:

«Plus récemment il (Jacques Richard, NDLR) est tombé amoureux d’une jeune femme avec laquelle il a entretenu une correspondance enflammée, avant qu’elle ne soit libérée suite à une longue peine de prison. A sa sortie son premier travail fut d’être assistante et figurante sur L’Orpheline, ce qui me permit de découvrir une jeune femme d’une intelligence et d’une intensité qu’aucune tragédie ne semble pouvoir altérer.»

«Le nom de Florence Rey figure bel et bien au générique de ce long métrage», précise le magazine, comme le confirme par ailleurs sa fiche IMDb –la fiche semble en revanche lui attribuer à tort une fonction de scénariste de série télé, la confondant peut-être avec une homonyme.

Une certaine mystique punk entoure par ailleurs le couple Rey-Maupin, et de nombreux artistes y ont vu une réactualisation du mythe de Bonnie et Clyde, et ont interprété son geste comme une traduction ultime du nihilisme de la jeunesse (on n'en sait pas grand-chose en réalité, Florence Rey étant restée silencieuse sur ses motivations d'alors). Le groupe The Kills a placé une photo de Florence Rey sur la pochette d'un de ses disques, Black Rooster. Le nom du groupe et son univers seraient même inspirés de son histoire. Parmi d'autres musiciens, le rappeur Booba l'évoque aussi dans sa chanson 100-8 zoo.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte