C'est dans l'actu / France

Listes PS pour les Européennes: les choisis, les écartés

Temps de lecture : 2 min

Sept circonscriptions et encore plus de casse-tête.

Le Parlement européen, à Strasbourg, le 3 juillet 2013. REUTERS/Vincent Kessler
Le Parlement européen, à Strasbourg, le 3 juillet 2013. REUTERS/Vincent Kessler

Le Parti socialiste a désigné ce 16 novembre ses candidats pour les élections européennes de 2014 lors d'un conseil national. Et bien sûr, rien n'est simple et tout a à voir avec les courants.

Les élections européennes découpent la France en sept grandes régions, avec chacune une tête de liste, donc autant de tractations. Revue de détail (le premier nom est évidemment la tête de liste).

NORD-OUEST

Gilles Pargneaux, Claude Roiron, Jean-Louis Cottigny

Pas de surprise. Gilles Pargneaux est un proche de Martine Aubry, c'est lui qui était pressenti, comme l'écrivait vendredi Bastien Bonnefous dans Le Monde. Claude Roiron, ancienne présidente du conseil général d'Indre-et-Loire, est classée fabiusienne. Jean-Louis Cottigny est député européen sortant.

OUEST

Isabelle Thomas, Emmanuel Maurel, Françoise Ménard

Surprise, ou demi-surprise. Emmanuel Maurel revendiquait la tête de liste dans le Sud-Ouest, et il se retrouve deuxième derrière Isabelle Thomas, «proche du courant de Benoît Hamon», dans l'Ouest. Bastien Bonnefous assure qu'«il a fallu une intervention directe dans la nuit du premier ministre, Jean-Marc Ayrault, pour faciliter les choses». Demi-surprise parce que l'arrivée de Maurel dans le Sud-Ouest ne ravissait pas localement. Françoise Ménard est une proche de Ségolène Royal.

EST

Catherine Trautmann, Pierre Priebetich

Demi-surprise. La partie n'était pas gagnée pour Catherine Trautmann, et apparemment elle ne l'est toujours pas. Selon Le Monde, «Edouard Martin, le syndicaliste CFDT de Florange, pourrait être intronisé». Pierre Priebetich est un proche de François Rebsamen. Le sortant Liêm Hoang-Ngoc, proche de Benoît Hamon et critique de l'action économique du gouvernement, n'est pas retenu.

MASSIF CENTRAL CENTRE

Jean-Paul Denanot, Karine Gloannec-Maurin

Surprise. Jean-Paul Denanot n'était pas attendu. Il laissait même entendre ces derniers jours «qu'il ne briguerait pas de place éligible sur la liste du Parti socialiste», explique France3 Limousin. Karine Gloannec-Maurin est une proche de Vincent Peillon. Outre son nom, celui de Jean Mallot, conseiller politique de Jean-Marc Ayrault, était le plus cité pour mener la liste. Le Monde avance que le choix de Denanot est «un souhait de l'Elysée».

SUD-EST

Vincent Peillon, Sylvie Guillaume, Zaki Laïdi

Demi-surprise. Les tensions sont autour du cas de Zaki Laïdi, politologue poulain de Manuel Valls. A cette même place, les amis de Benoît Hamon voyaient bien Guillaume Balas. Sylvie Guillaume est eurodéputée sortante.

SUD-OUEST

Une femme du Parti radical de gauche, Eric Andrieu, Laurence Harribey

Surprise. Une circonscription pour le moins compliquée. C'est là que voulait être Emmanuel Maurel, il se retrouve dans l'Ouest. Eric Andrieu, eurodéputé sortant proche de Peillon, n'obtient pas non plus la tête de liste. Et Françoise Castex, eurodéputée spécialiste des sujets tech et des données personnelles, n'est pas sur la liste.

ÎLE-DE-FRANCE

Harlem Désir, Pervenche Berès, Guillaume Balas

Demi-surprise. La fabusienne Pervenche Berès, très active sur les sujets économiques, sauve sa tête. Guillaume Balas, proche de Benoît Hamon non retenu dans le Sud-Est se retrouve en Ile-de-France.

«Les circonscriptions d'Outre-mer seront débattues lors d'une prochaine réunion en raison des spécificités des modes de scrutin de ces circonscriptions», explique le PS sur son site.

Ces listes doivent encore être approuvées par les militants qui voteront le jeudi 21 novembre et devront ensuite être validées par une convention nationale qui se tiendra le 7 décembre.

Les élections européennes ont lieu le 25 mai.

Cécile Chalancon Editrice à Slate.fr

Newsletters

«Chère Agnès Buzyn, contre le fléau du tabagisme, encore un effort!»

«Chère Agnès Buzyn, contre le fléau du tabagisme, encore un effort!»

Ministre des Solidarités et de la Santé, vous venez, enfin, d’annoncer la gratuité des médicaments du sevrage tabagique. Merci. Il vous reste encore à sortir de votre déni des vertus de la cigarette électronique. Des dizaines de milliers de vies sont en jeu.

Il y a 300 pétitions en faveur de Snowden sur Change.org, pas sûr que la dernière change la donne

Il y a 300 pétitions en faveur de Snowden sur Change.org, pas sûr que la dernière change la donne

...

Que sont devenus les animateurs du Printemps de Pékin?

Que sont devenus les animateurs du Printemps de Pékin?

Le responsable du syndicat étudiant de l’Université de Pékin est devenu «un banquier milliardaire».

Newsletters