C'est dans l'actuFrance

Cantonale partielle: la victoire du FN à Brignoles est la première en duel contre la droite depuis 1998

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 14.10.2013 à 11 h 03

Le nouveau conseiller général de Brignoles Laurent Lopez. REUTERS/Jean-Paul Pélissier.

Le nouveau conseiller général de Brignoles Laurent Lopez. REUTERS/Jean-Paul Pélissier.

En battant largement, avec près de 54% des voix, l’UMP Catherine Delzers dimanche 13 octobre, le candidat FN Laurent Lopez a offert au parti de Marine Le Pen son deuxième siège de conseiller général à Brignoles. Mais si cette victoire dans un canton de 20.000 électeurs est importante, c’est parce que c’est la première fois depuis… 1998 que l’extrême droite bat la droite dans une situation de duel.

C’est alors Pierre Descaves, «leader historique» du FN en Picardie, qui l’avait emporté avec près de 51% des voix au second tour dans le canton de Noyon contre le maire RPR-UDF de la commune, Bertrand Labarre.

Quatre ans plus tôt, une autre victoire du FN face à la droite avait été remarquée: Eliane Guillet de la Brosse l’avait emporté dans la canton de Toulon-6 contre Maurice Arreckx, député puis sénateur UDF du Var de longue date, avec près de 55% des voix au second tour. Une élection qui avait eu lieu dans un contexte délétère après l’assassinat, quelques jours plus tôt, de la députée Yann Piat, qui avait conduit à une série d’interpellations, dont celle d’Arreckx lui-même. La nouvelle élue perdra son siège dès la cantonale suivante, en 2001, du fait des dissidences dues à l’éclatement du FN.

Depuis, toutes les élections au scrutin majoritaire remportées par le FN l’avaient été en triangulaire ou en duel contre la gauche. En 2012, ses deux députés, Marion Maréchal-Le Pen (Vaucluse) et Gilbert Collard (Gard) avaient ainsi été élus en triangulaire. Et l’année précédente, le parti avait remporté deux élections cantonales (à Carpentras-Nord et déjà à Brignoles) face à la gauche.

Aux municipales comme aux législatives, la dernière victoire en duel du FN face à la droite remonte à 1989, respectivement à Saint-Gilles dans le Gard et dans l’Eure-et-Loir avec Marie-France Stirbois. Mais le parti de Marine Le Pen n’était pas passé très loin de remporter une législative partielle dans l'Oise il y a six mois, le député sortant UMP Jean-François Mancel ne l’emportant qu’avec un peu plus de 51% face à la candidate FN Florence Italiani.

Plus globalement, comme le rappelait récemment le Nouvel Observateur, «si elles demeurent rares, faute d’alliés, le Front national a déjà obtenu plus d’une quinzaine de victoires en duels. La première fut celle de Jean Roussel, élu conseiller général FN d’un canton de Marseille en 1985».

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte