France

Quand Noël Mamère, qui vient de quitter les Verts, lisait du Prévert à la télévision

Temps de lecture : 2 min

Noël Mamère en 1981. Source: INA

Excédé par la mainmise de Cécile Duflot «et de ses amis» sur Europe Ecologie-Les Verts, regrettant que le parti soit «prisonnier de ses calculs et de ses clans» et ne «produi[se] plus rien», le député-maire de Bègles et candidat écologiste à la présidentielle 2002 Noël Mamère annonce ce 25 septembre qu'il rend sa carte. «La manière dont il a été traité est humiliante», affirme-t-il au Monde à propos de Pascal Durand, actuel secrétaire national du parti poussé à la démission.

«A se soumettre et à chercher des arrangements, il ne faudra pas s'étonner si notre électorat nous couvre de goudron et de plumes», prophétise par ailleurs Noël Mamère en évoquant les prochaines échéances électorales...

Ce départ fracassant est l'occasion de revoir une amusante petite vidéo de l'homme politique, qui a commencé sa carrière en tant que journaliste, notamment comme présentateur des journaux télévisés d'Antenne 2 dans les années 1980. En 1981, dans une émission présentée par Paul Amar, Mamère lisait un poème de Jacques Prévert, Les Enfants de bohème, qui raconte la relation tumultueuse qui unit un homme à son chien.

On pourrait, avec un peu d'imagination et de mauvaise foi, y voir une préfiguration des relations entre le Parti socialiste et son «allié» écologiste au gouvernement.

Extraits:

«Un homme avait un chien
un chien qu'il appelait
Amour
l'homme lui donnait à manger
le chien le léchait
l'homme caressait le chien»

Après, l'homme mange le chien, mais le fantôme du chien revient et mange l'homme à son tour. Puis s'en va. A noter que le chien s'appelle Amour. Voici les derniers vers du poème:

«Amour dans la ville
à la recherche d'un autre maître
amour pour faire le beau
amour pour se faire caresser
amour pour se faire battre
amour pour se faire tuer
amour pour dévorer
dévorer
dévorer.»

A vous de décider qui est le chien, qui est le maître et surtout où est l'amour. Vous avez trois heures.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Jean-Laurent Cassely

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio