CultureFrance

A Paris, j'arrête de payer pour des expos surpeuplées et je visite gratuitement les musées municipaux

Julien Barret, mis à jour le 14.08.2013 à 7 h 45

Les collections permanentes regorgent de trésors cachés qui vous attendent dans des salles où, comble du bonheur, vous pourrez les admirer sans marcher sur votre voisin.

Ces gens ne font pas la queue pour un musée, mais pour la tour Eiffel, en septembre 2011. REUTERS/Benoit Tessier

Ces gens ne font pas la queue pour un musée, mais pour la tour Eiffel, en septembre 2011. REUTERS/Benoit Tessier

Trois heures de queue à minuit et des salles bondées pour l'Expo Hopper au Grand Palais, malgré une ouverture nocturne en cette fin janvier 2013... Un phénomène de mode alimenté par des médias prescripteurs, télévision, magazines, relayé sur les réseaux sociaux, et qui gagne presque chaque conversation branchée.

A Paris, pour voir l'expo en vogue, tout le monde se retrouve au même endroit, au même moment. L'événement devient d'autant plus in-con-tour-nable que chacun diffuse à tout va le mot d'ordre, parfois avant même d'avoir rien vu. Les Parisiens lancent le mouvement, les touristes suivent, des comités d'entreprise offrent la visite virtuelle de l'expo à leurs employés... Pendant ce temps, des musées pittoresques et gratuits sont déserts, la quiétude de leurs salles à peine dérangée par le chuchotement de surveillants parfois plus nombreux que les quelques visiteurs qui semblent s'être égarés en contrée lointaine.

D'un côté, donc, des hôtels particuliers déserts et fourmillant de chefs d’œuvres, de l'autre de grandes institutions grouillant de visiteurs qui jouent des coudes devant les tableaux ponctuellement mis en exergue. Avec cette idée latente, propre à la nuit parisienne et aux phénomènes de mode, que plus il y a la queue et plus l'endroit est digne d'intérêt.

Mais pourquoi allonger encore ces files d'attente au seuil de musées saturés de visiteurs, plutôt que de profiter de ces mêmes œuvres hors saison, dans le jus de leurs collections permanentes?

Au Musée d'art moderne de la ville de Paris, par exemple, les collections gratuites sont remaniées deux fois par an. Les toiles de Picasso, Matisse ou Magritte sont-elles moins intéressantes que celles qui seront prêtées un an plus tard pour la grande expo du moment? Sur 9.000 œuvres couvrant l'art de l'ensemble du XXe siècle, plusieurs centaines sont exposées –un peu moins que les 1.400 visibles à Beaubourg qui en possède 45.000. Nulle affiche pour vanter les mérites de ces fonds de collections, quand Keith Haring et Roy Lichtenstein s'étalent en quatre par trois dans le métro.

Sachez-le: les collections permanentes des musées municipaux sont gratuites. Pour tout le monde. Tous les jours. Toute l'année. Or loin d'être négligeables, ces fonds regorgent de trésors cachés. Les enseignes du Paris médiéval au Musée Carnavalet, les bronzes archaïques du musée Cernushi, les Courbet du Petit Palais, les Picasso du MAMVP (il y a 390 œuvres dans l’accrochage permanent de la collection du MAMVP), ou bien, dans un autre registre, la petite table burinée où Balzac composa sa Comédie Humaine, sa chaise, sa cafetière, dans le cabinet de travail de sa maison de Passy... Sur les quatorze musées municipaux parisiens, douze présentent gracieusement au public leurs collections permanentes (les catacombes et la crypte archéologique de Notre-Dame mis à part).

Pour les agoraphobes et les amateurs de tranquillité, le bon plan en matière de musées n'est donc pas la gratuité du premier dimanche de chaque mois. Ici, vous avez le luxe de venir le jour qui vous plaît, de 10h à 18h, à l'exception du lundi pour les musées municipaux. Baigné d'un silence sépulcral ou enivrant, vous établissez un rapport singulier, intime avec chaque œuvre, sans personne qui vous fasse profiter d'analyses farfelues sur des mariages de couleurs ou l'impossibilité pour l'artiste de réaliser lui-même son autoportrait (entendu au Musée Marmottan).

Certes, une bonne partie des musées et monuments nationaux sont gratuits pour les jeunes de moins de 26 ans. Par exemple le Louvre, Beaubourg, les Arts et Métiers ou le Muséum d'histoire naturelle. Mais passé cet âge, il est encore possible de flâner sans un rond à la recherche du chef d’œuvre inconnu...

Quels musées découvrir?

L’emblème de ces musées municipaux, c’est le musée Carnavalet, sis dans deux hôtels particuliers de la rue de Sévigné, en plein Marais. Consacré à l’histoire de Paris, il présente non seulement une collection de cartes, d'enseignes, mais aussi d'impressionnants tableaux panoramiques et des œuvres de la Renaissance ou de la Révolution Française...

Pourquoi pas le Petit Palais plutôt que le Grand Palais ? N'est-ce pas le musée des Beaux-arts de la Ville de Paris? Construit à la même occasion, pour l'exposition universelle de 1900, il abrite des toiles romantiques, impressionnistes ou Paris 1900 qu'il faut découvrir en dehors des temps d'exposition. Une cour arborée bordée d'arcades permet de faire une halte entre deux salles.

Le musée de la vie romantique, qu'accueille une demeure charmante en contrebas de Montmartre, ne déçoit pas les amateurs de promenades pittoresques.

Les maisons d'artistes

La maison de Balzac est un havre de paix, à califourchon entre les anciens villages de Passy et d'Auteuil, où le maître écrivit une grande partie de son œuvre tout en fuyant ses créanciers par une porte dérobée. Les bancs du jardin permettent de contempler Paris, tel Rastignac lançant à la ville alanguie, depuis le Père Lachaise, à la fin du Père Goriot, son célèbre: «A nous deux maintenant». Attention, l'entrée est payante durant les expositions.

La maison de Victor Hugo, dont la façade de briques rouges et pierres de taille s'inscrit dans l’architecture Renaissance de la place des Vosges, retrace la vie de l'auteur des Misérables.

Le musée Zadkine, où vécut le sculpteur de l'école de Montparnasse, est certes petit mais il vient d'être rénové. Quant au musée Bourdelle, édifice de briques et de verre destiné à un usage provisoire lors de sa construction à la fin du XIXe, c'est l’atelier où travailla cet autre sculpteur qui précéda la grande époque de Montparnasse.

Les musées de mécènes

Le musée Cernushi est un hôtel particulier de la fin du XIXe siècle où se déploient des collections d'art asiatique, à l'instar du vaste musée Guimet, payant, qui possède également son annexe gratuite, le Musée d'Ennery, à découvrir le week-end lors de visites intimes d'une quinzaine de personnes.

Voulu par le créateur de la Samaritaine, le musée Cognac-Jay, qu'abrite un hôtel Renaissance du Marais, est consacré à la peinture du XVIIIe siècle.

Méconnus, le Mémorial du Maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris et le Musée Jean-Moulin retracent l'histoire de la Résistance à travers le destin de ces deux hommes.

A côté des Buttes Chaumont, on peut faire escale au Centre régional d'art contemporain du Plateau, au fil de quelques salles qui donnent le ton de la création artistique actuelle.

Si la Cité de l'architecture, qui allie l'histoire architecturale du XXe siècle à l'entreprise de conservation du patrimoine voulue par Violet-le-Duc à la fin du XIXe siècle, est un lieu remarquable (mais payant), on recommande le discret Pavillon de l'Arsenal, dont les expositions éclairent les tendances de l'architecture parisienne.

Julien Barret


Les douze musées municipaux de Paris

  • Musée Carnavalet  23 rue de Sévigné 75003 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h | Fermé les lundis et les jours fériés
  • Musée d'art moderne de la Ville de Paris (MAMVP) 11, av. du Président Wilson 75116 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h (fermeture des caisses à 17h15) | Fermé les lundis et jours fériés.
  • Petit Palais  Avenue Winston Churchill 75008 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h (fermeture des caisses à 17h) | Fermé les lundis et jours fériés.
  • Musée de la vie romantique Hotel Renan-Scheffer 16, rue Chaptal 75009 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h | Fermé les lundis et les jours fériés
  • Maison de Balzac 47, rue Raynouard 75016 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h | Fermé les lundis et les jours fériés
  • Maison de Victor Hugo  Hôtel de Rohan-Guéménée 6, place des Vosges 75004 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h | Fermé les lundis et les jours fériés
  • Musée Bourdelle 18, rue Antoine Bourdelle 75015 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h | Fermé les lundis et les jours fériés
  • Musée Zadkine 100 bis, rue d'Assas 75006 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h | Fermé les lundis et les jours fériés
  • Musée Cognac-Jay  8, rue Elzévir 75003 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h | Fermé les lundis et les jours fériés
  • Musée Cernushi  7 avenue Vélasquez 75008 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h | Fermé les lundis et les jours fériés
  • Musée du général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris - Musée Jean-Moulin  23, allée de la 2e D.B. - Jardin Atlantique (au-dessus de la gare Montparnasse) 75015 Paris | Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h (fermeture des caisses à 17h45) | Fermé les lundis et jours fériés.
  • Musée Galliera 10, avenue Pierre Ier de Serbie 75116 Paris | fermé jusqu'en septembre pour cause de rénovations

Quelques autres musées gratuits

  • Le Plateau  Place Hannah Arendt (angle de la rue des Alouettes et de la rue Carducci) 75019 Paris | Ouvert du mercredi au vendredi de 14h à 19h, les samedis et dimanches de 12h à 20h
  • Musée d'Ennery 59 avenue Foch 75116 Paris | les samedis et dimanches uniquement sur réservation | Réservations obligatoires au 01-56-52-53-45, du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 16h (mercredi de 9h à 12h30 uniquement).
  • Pavillon de l'eau 77, avenue de Versailles 75016 Paris | Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 18h et le samedi de 11h à 19h
  • Pavillon de l'Arsenal 21, boulevard Morland 75004 Paris | Ouvert du mardi au samedi, de 10h30 à 18h30 et le dimanche, de 11h à 19h. | Fermeture annuelle le 1er janvier
  • Collège des Bernardins 20 rue de Poissy 75005 Paris | Tous les jours à 16 h | Fermé au public du 3 août au 18 août
  • Musée Curie  1 Rue Pierre et Marie Curie 75005 Paris | Ouvert du mercredi au samedi, de 13 h à 17 h | Fermé au mois d'août, pendant les vacances de Noël, du 22/12/2013 au 07/01/2014 inclus, et les jours fériés
  • Musée des monnaies, médailles et antiques (avec le jeu d’échecs de Charlemagne) Site Richelieu-Louvois de la BNF 5, rue Vivienne 75002 Paris | Ouvert du lundi au vendredi de 13h à 17h45, le samedi de 13h à 16h45 et le dimanche de 12h à 18h | Fermé du dimanche du 30 juin au 2 septembre 2013
  • Musée de la Préfecture de Police Hôtel de police 4 rue de la Montagne Sainte-Geneviève 75005 Paris | Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30 et le samedi de 10h30 à 17h30
  • Musée national de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie 2, rue de la Légion d’honneur (parvis du musée d’Orsay) 75007 Paris | Ouvert du mercredi au dimanche de 13h à 18h (dernière entrée à 17h30), mardi réservé aux groupes sur réservation | Fermé les lundis, 1er janvier, 1er mai, 15 août, 1er novembre et 25 décembre.
Julien Barret
Julien Barret (4 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte