France

Banlieues: l'été est-il vraiment plus chaud?

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran INA
Capture d'écran INA

On connaît le mythe de la pleine lune qui agite les esprits. Mais il existe également un mythe de «l'été chaud». L'été chaud, c'est la saison où tout s'embrase, les mois des violences, des émeutes et de la délinquance. Aux Etats-Unis, c'est ce que l'on appelle la théorie de la crème glacée qui voudrait que le nombre de crimes augmente avec le nombre de crèmes glacées vendues. En réalité, cette théorie est surtout connue parce qu'elle pose des problèmes de méthode scientifique, les crèmes glacées ou même la chaleur n'étant pas liées de manière évidente à la violence.

En France, l'été chaud veut que les quartiers populaires qui «s'embraseraient» et seraient plus sujets aux émeutes en été. La théorie est forcément revenue avec les récents événements de Trappes.

A l'origine, l'expression vient des premières grandes émeutes qui éclatent en juillet 1981 dans le département du Rhône: les Minguettes à Vénissieux, Villeurbanne, et Vaulx-en-Velin. L'année suivante en juillet-août, est lancé le dispositif «anti-été chaud», qui portera ensuite le nom d'Opération Prévention Eté puis Villes-Vie-Vacances (VVV). Au départ, il s'agit de faire voyager les potentiels jeunes délinquants qui n'ont pas les moyens de quitter leur quartier pendant les vacances d'été.

Mais, dans la réalité, l'été est-il vraiment la saison des émeutes en banlieue? Pour le savoir, nous avons répertorié les «émeutes» notables (nous n'avons pas pris en compte les petites échauffourées) censées en juillet et en août depuis 1990. Tout d'un coup, le mythe devient moins évident:

Emeutes notables en juillet/août depuis 1990.

En 1995, des affrontements opposent pendant plusieurs nuits jeunes et policiers à Montataire dans l'Oise. Le 12 juillet 2000, des incidents éclatent à Montbéliard entre les jeunes et les forces de l'ordre qui tentent d'arrêter un braqueur. En 2001, les incidents les plus notables ont lieu à Metz, mais d'autres villes de France et notamment de région parisienne sont touchées durant l'été. Dans la nuit du 13 au 14 juillet 2008, à Asnières-sur-Seine en région parisienne, un policier est blessé par un tir de fusée pendant une nuit d'émeutes. L'année suivante, c'est à Firminy, en banlieue de Saint-Etienne, qu'éclatent des violences. En juillet 2010 ont lieu les célèbres évènements de Grenoble, principalement à la Villeneuve. En août 2012, les quartiers Nord d'Amiens s'embrasent après le contrôle d'un automobiliste.

Ce panorama a été dressé à l'aide des différents travaux chronologiques du Monde Diplomatique, de Libération du sociologue Laurent Mucchielli ou encore de La Croix.

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio