Municipales 2014France

Une banderole Le Pen sur l'A9: pas de vacances pour la comm' du FN

Titiou Lecoq, mis à jour le 27.07.2013 à 14 h 43

Pourquoi le Marine Le Pen et Louis Aliot s'intéressent-ils à nos vacances?

Page Facebook de Louis Aliot.

Page Facebook de Louis Aliot.

Le FN nous souhaite de bonnes vacances. Ou plus exactement «Marine Le Pen vous souhaite de bonnes vacances», comme c’est écrit sur une banderole déployée le 20 juillet mais relevé par les médias locaux et nationaux le 26 juillet à partir d'une photo sur le compte Facebook de Louis Aliot, un des dirigeant du FN, au-dessus de l’autoroute A9, au niveau de Perpignan. Mais pourquoi Marine Le Pen s’intéresse-t-elle à nos vacances?

1. D’abord, le choix du lieu n’est pas anodin: Louis Alliot, à l’initiative de cette banderole, se présentera aux prochaines municipales pour devenir maire de Perpignan. Il a commencé sa campagne le mois dernier.

2. Le parti doit éviter de devenir trop institutionnel. Cela peut paraître paradoxal mais après avoir consacré plusieurs années à acquérir une légitimité politique, le FN doit désormais éviter de tomber dans le piège des grands partis qui paraissent toujours éloignés des électeurs.

Or d’habitude qui vous souhaite de bonnes vacances? Vos amis, votre famille, vos collègues de boulot, vos voisins. C’est-à-dire votre environnement proche. Cette opération rentre donc parfaitement dans la logique du Front qui veut donner l’impression qu’il n’est pas comme «l’UMPS», qu’il s’agit d’un parti fait de gens comme vous et moi, comme votre voisine de palier, ou votre boulanger.

3. Des gens qui savent d’expérience que prendre l’autoroute pour les vacances peut ressembler à une opération d’un ennui mortel. Des heures passées dans un habitacle où chacun se bat pour sa portion d’oxygène. Dans ce contexte, on sait bien que n’importe quelle distraction, n’importe quelle surprise sur la route est la bienvenue. La banderole remplit parfaitement ce rôle de distraction sympathique. «Oh regarde ça ! Marine Le Pen nous souhaite de bonnes vacances!»

4. Si le FN s’était contenté de publier une vidéo de souhait de bonnes vacances (comme tous les partis le font pour le nouvel an), l’impact aurait été moindre. Parce que la vidéo, il faut aller la voir. La puissance du message réside là dans le fait que le FN est venu vers nous, dans notre monde réel, celui des autoroutes, de la canicule et des embouteillages.

5. On pourrait même aller plus loin en analysant le discours sous-jacent de ses vœux. Souhaiter de bonnes vacances (surtout quand il s’agit des vacances d’été qui pour beaucoup d’entre nous sont le but vers lequel nous tendons désespérément toute l’année) c’est aussi dire «on sait que l’année a été difficile, on sait que vous avez besoin de décompresser, d’oublier les ennuis et vous le méritez bien, profitez-en».

En conclusion, je vous dirais que nous aussi à Slate nous nous préoccupons de vos vacances, de votre bien-être, que nous sommes comme vous, qu’on en a marre de bosser, qu’on sature des conférences de rédaction sur la crise économique, et donc que «Slate.fr vous souhaite de bonnes vacances».

Titiou Lecoq

Titiou Lecoq
Titiou Lecoq (196 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte