C'est dans l'actuFrance

Financement illégal de la campagne de 1995: la justice se rapproche encore de Balladur

Slate.fr, mis à jour le 03.10.2013 à 19 h 20

Nicolas Bazire et Edouard Balladur le 21 avril 1995, REUTERS/Charles Platiau

Nicolas Bazire et Edouard Balladur le 21 avril 1995, REUTERS/Charles Platiau

L’affaire Karachi finira-t-elle par amener Edouard Balladur devant la justice? Selon Le Monde, ce scénario est devenu un peu plus probable jeudi 18 juillet, quand le parquet de Paris a délivré un réquisitoire supplétif aux juges Van Ruymbeke et Le Loire leur permettant d’enquêter sur d’éventuels «détournement de fonds publics» dans le cadre du financement de la campagne présidentielle de 1995 de l’ancien Premier ministre alors candidat.

Edouard Balladur est soupçonné par les juges d’avoir utilisé les fonds secrets qui étaient mis à la disposition des ministres jusqu’en 2001 pour financer de manière illicite sa campagne. A cela viennent s’ajouter les soupçons de rétrocommissions qu’auraient touché des proches d’Edouard Balladur, toujours dans le but de financer illégalement sa campagne de 1995, sur des ventes d’armes au Pakistan et à l’Arabie Saoudite, via notamment l’intermédiaire Ziad Takieddine.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte