Égalités / France

Les Homen? «La rencontre entre les jeunesses hitlériennes et la Cage aux folles»

Temps de lecture : 2 min

Manifestation anti-mariage gay du groupe homen, 16 avril 2013, Hommen59 via Wikimedia Commons, Licence by

Homen, le plus gay des mouvements anti-mariage gay ? C’est ce qu’affirme l’Americablog. Que dire en effet de ces «jeunes hommes qui enlèvent leurs vêtements Abercrombie et exhibent leurs poitrines imberbes»?

Le mouvement, qui se pense comme le pendant «masculiniste» des Femen ukrainiennes, a pour principale revendication le retrait de la loi sur le mariage pour tous. Le groupe s’est manifesté lors de la finale de Roland-Garros, et plus récemment pour exprimer son soutien à Nicolas Buss, le jeune militant anti-mariage gay arrêté en juin dernier pour «rébellion», «fourniture d’identité imaginaire» et «refus de se soumettre au prélèvement d’empreintes».

Les Homen, qui ne reculent devant aucun cliché, se définissent sur leur site comme «Les hommes. Les vrais»... et provoquent l’hilarité outre-Atlantique. Pour l’Americablog, «c’est la rencontre entre les jeunesses hitlériennes et la Cage aux folles».

«Malheureusement pour les homen, leur mouvement s’est révélé un tantinet trop homo», s’amuse le site américain, photos de jeunes éphèbes dévêtus à l’appui.

Et ils ne sont pas les premiers à faire la remarque: à la suite des évènements de Roland-Garros, le Daily Show s'interrogeait déjà:

«Comment se fait-il que les manifestants anti-mariage gay français aient l'air plus gay que nos manifestants pro-mariage gay?»

Margaux Leridon

Newsletters

Derrière le syndrome de l'imposteur se cache un problème de classe

Derrière le syndrome de l'imposteur se cache un problème de classe

Ce terme en apparence médical pousse les gens à se blâmer eux-mêmes alors que l'injustice est structurelle.

Trop de femmes ont honte des pertes blanches au fond de leur culotte

Trop de femmes ont honte des pertes blanches au fond de leur culotte

Nombreuses sont celles qui, dans un contexte sexuel, vont tout faire pour cacher les sécrétions qui tapissent leurs sous-vêtements. Ce geste n'est pas sans conséquence.

La «culpabilité blanche» à l'ère de Trump façonne les primaires démocrates

La «culpabilité blanche» à l'ère de Trump façonne les primaires démocrates

L'égalité raciale devient un thème de campagne chez les Démocrates blanc·hes.

Newsletters