FranceC'est dans l'actu

Les anti-nucléaires font dérailler un train près de Limoges

Cécile Schilis-Gallego, mis à jour le 15.07.2013 à 17 h 30

Visuel promotionnel du musée de la mine Urêka.

Visuel promotionnel du musée de la mine Urêka.

Des opposants au nucléaire seraient à l'origine du déraillement d'une locomotive (ne causant aucun blessé) vendredi 12 juillet à Fromental dans le Limousin.

L'information est publiée sur le site du quotidien Le Populaire du Centre. Des boulons auraient été enlevés par les anti-nucléaires sur cette locomotive qui empruntait une petite voie ferrée afin de rejoindre le site d'Areva. L'incident est intervenu à quelques jours de l'inauguration du musée Urêka de l'entreprise, consacré aux mines d'uranium.

Le journal limousin affirme avoir reçu un email revendiquant le sabotage. Est cité le passage suivant:

«La petite voie ferrée servant exclusivement à acheminer des déchets nucléaires jusqu'au site d'Areva de Bessines sur Gartempe a été mise hors d'état de fonctionnement. Ce geste entend dénoncer un site de stockage de déchets nucléaires qui ne dit pas son nom. Il est dangereux et doit être démantelé

C. S-G

Cécile Schilis-Gallego
Cécile Schilis-Gallego (105 articles)
muséeUrêkauraniumArevaaccident
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte