C'est dans l'actuFrance

Catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge: qu'est-ce qu'un plan rouge?

Slate.fr, mis à jour le 12.07.2013 à 20 h 18

A la gare de Brétigny-sur-Orge, REUTERS/Benoit Tessier

A la gare de Brétigny-sur-Orge, REUTERS/Benoit Tessier

Un plan rouge a été déclenché par la SNCF après le très grave accident survenu en gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne), vendredi 12 juillet. Il doit aider à organiser les secours en cas «d’événement provoquant un nombre élevé de victimes», selon le site du ministère de l’Intérieur. Ce plan est en fait l'ancienne dénomination de ce qui est devenu le «plan rouge Orsec nombreuses victimes», Orsec faisant référence à l'Organisation de la réponse de sécurité civile.

Philippe Blanc, chef de la section Orsec à la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC), expliquait en 2012, sur le site du ministère de l'Intérieur, qu'il s'agissait de s'appuyer «sur une organisation commune pour faire face à un risque particulier. On y intègre l’analyse des risques et l’ensemble des partenaires de l’État».

Jusqu'en 2004, il existait un plan Orsec national —il a été supprimé cette année-là. Coexistent désormais un plan Orsec zonal (décidé par le Préfet de zone de défense), un plan Orsec départemental (décidé par le Préfet de département) ou un plan Orsec maritime (décidé par le Préfet maritime).

Le site Secourisme.net précise les implications d'un tel plan. Il s'agit de recenser et analyser les risques et des conséquences des menaces et d'étudier le volet «risques particuliers et sites à risques» du Schéma départemental d’analyse et de couverture des risques (SDACR) du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS). Ce plan comprend aussi «un dispositif opérationnel avec des dispositions générales et des dispositions spécifiques qui définit une organisation unique de gestion d’événement majeur».

Le nouvel Orsec permet de faire face à tout type de situation, selon Secourisme.net, notamment grâce à une veille et une mobilisation progressive.

En 2009, lors du déclanchement du plan Orsec par le préfet des Landes, à la suite d'une tempête dans le sud-ouest de la France, Le Figaro expliquait:

«Le préfet doit veiller à alerter la population, gérer la partie administrative d'un évènement majeur et assurer la mission de post-crise. Il travaille pour cela avec d'autres services tels que le procureur, la protection Civile, la Croix Rouge etc.»

C.P.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte