FranceC'est dans l'actu

Avant Brétigny, l'accident de la Gare de Lyon

Florian Reynaud, mis à jour le 12.07.2013 à 20 h 20

Capture d'écran de la vidéo de l'Ina sur le procès de l'accident de la gare de Lyon.

Capture d'écran de la vidéo de l'Ina sur le procès de l'accident de la gare de Lyon.

Un train Intercités en direction de Limoges a déraillé en gare de Bretigny sur Orges ce vendredi 12 juillet en fin d'après-midi, 17h15. Le nombre exact de victimes n'est pas encore connu, le ministère de l'intérieur parle pour l'instant de 6 morts.

Ce serait l'accident le plus meurtrier depuis 2008, quand un train express régional (TER) était entré en collision à un passage à niveau avec un car à Mésinges (Haute-Savoie), faisant 7 morts. En novembre 2002, un incendie au niveau de Nancy dans un train de nuit Paris-Munich avait fait 12 morts. En 1997, un autre accident à un passage à niveau, à Port-Sainte-Foy (Dordogne), avait fait 13 morts. D'autres catastrophes, en gare de Melun (1991) ou à Ay (Marne, en 1988) avaient fait plusieurs morts.

Mais des accidents en gare, le plus connu est sans doute celui de la Gare de Lyon, qualifié par Paris Match de «plus grande catastrophe ferroviaire qu’ait jamais connue Paris», le 27 juin 1988:

«Au troisième sous-sol de la gare de Lyon, le Paris-Melun stationné au quai B, voie 2, est percuté à grande vitesse par un convoi venu de Melun. Le vacarme de la terrible collision est à peine estompé que montent, dans la station, des cris de terreur et d’agonie. Quand le convoi fou, dont les freins ont mystérieusement lâché à 500 mètres de la gare, a heurté de plein fouet le train à l’arrêt, à près de 60 km/h, les passagers ont été précipités les uns sur les autres.»

Au total, plus de 50 morts, presque autant de blessés.

L'émission La Minute de Vérité, sur National Geographic Channel, a consacré un numéro à cet accident ferroviaire.  

Le procès n'a eu lieu qu'en 1992. Le conducteur, Daniel Saulin, est alors condamné à 4 ans de prison avec sursis, 6 mois ferme, la peine ferme était une première dans l'histoire des accidents de ce type. Le procès en appel s'est tenu du 16 au 30 septembre 1993 et le jugement est tombé fin novembre, réduisant les peines des aiguilleurs et de nombreux agents de la SNCF.

Triste coïncidence, le vingt-cinquième anniversaire de ce drame tombait le 27 juin dernier. L'AFP rapporte que 56 roses rouges, en la mémoire des morts de ce jour, ont été déposées à la Gare de Lyon, par les familles des victimes.

Florian Reynaud
Florian Reynaud (87 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte