« article précédent

article suivant »

Paris se chauffe à l'ordinateur

Tout le monde le sait: un ordinateur, ça dégage de la chaleur. Mais tout le monde ne le sait pas encore: cette chaleur peut être utilisée pour se chauffer, et on commence à l'utiliser à Paris.

REUTERS/Krishnendu Halder

L’idée n’est pas neuve, mais elle commence à déboucher sur des applications très concrètes touchant le grand public. Dans un premier temps, le dégagement de chaleur produit par les ordinateurs a été un problème coûteux: non seulement il fallait dépenser de l’énergie pour faire tourner ces machines, mais en plus il fallait en dépenser pour réfrigérer les locaux abritant ces précieuses machines.

Dans un second temps, les entreprises hébergeant des centres de calcul de grande puissance ont cherché  (et réussi) à récupérer cette chaleur pour chauffer leurs locaux administratifs.

Maintenant, on arrive à la troisième phase. Avec le «cloud computing», l’utilisateur final ne fait plus travailler des machines situées dans ses propres locaux. Mais rien n’oblige à ce que ces machines soient toutes rassemblées dans des grands centres, on peut imaginer de les disperser en différents endroits, bureaux ou locaux d’habitation, où la chaleur qu’elles dégagent sera utilisée pour le chauffage.

Des projets sont en cours de réalisation. Ainsi, le 10 juillet, la mairie de Paris invite les journalistes à découvrir un appartement témoin équipé de ce nouveau mode de chauffage. Cet appartement fait partie d’un ensemble de cent logements situés dans le XVe arrondissement, rue Balard, en cours de réhabilitation par la Régie immobilière de la ville de Paris. Quant aux calculateurs-radiateurs, ils sont proposés par une start-up, Qarnot Computing, qui  veut ainsi «démocratiser le calcul intensif» et le rendre accessible aux PME et aux chercheurs. Pour les gens qui ont les radiateurs chez eux, le chauffage est gratuit. Ce sont les utilisateurs des calculateurs qui paient.

Que se passe-t-il quand il fait 30°C sur toute la France et que personne n’a besoin de chauffage? D’abord la société prend soin de préciser que son parc de calculateurs n’est pas disponible en permanence à 100% et que les utilisateurs non prioritaires bénéficient de tarifs très intéressants. Ensuite, il est prévu que, en «mode été», ces radiateurs ne dégagent qu’une très faible puissance calorifique.

Précision intéressante: Qarnot Computing est une jeune société française située à Paris et Montrouge.

Gérard Horny

1 réaction

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte