LifeC'est dans l'actu

Tour de France: Froome grimpe Ax-3 Domaines plus vite qu'Armstrong et Ullrich en 2003

Grégoire Fleurot, mis à jour le 07.07.2013 à 10 h 41

Christopher Froome après sa victoire lors de la 8e étape du Tour de France, 6 juillet 2013, REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Christopher Froome après sa victoire lors de la 8e étape du Tour de France, 6 juillet 2013, REUTERS/Jean-Paul Pelissier

L’équipe britannique Sky a fait très forte impression ce samedi 6 juillet lors de la première étape de haute montagne du Tour de France 2013, la 8e étape depuis le départ, entre Castres et Ax 3 Domaines. Le britannique Christopher Froome a remporté l’étape lors de la dernière ascension du jour, où il a distancé tous ses principaux concurrents pour la victoire finale, notamment Alberto Contador et Alejandro Valverde. Son coéquipier de l’équipe Sky, Richie Porte, termine second à 51 secondes.

La première grosse difficulté de l’étape était le col de Pailhères, un col hors catégorie long de 15,3 kilomètres avec une pente moyenne de 8%. Le jeune grimpeur colombien Nairo Quintana s'y est illustré, franchissant le col plus vite que tous les autres coureurs.

A ce moment de l’étape, les commentateurs de France Télévsions se réjouissent: malgré la domination de Quintana, le Colombien a mis autour de 5 minutes de plus à franchir le col de Pailhères que Jan Ullrich, l’ancien champion qui détient le record de cette ascension et a récemment avoué s’être dopé pendant sa carrière. Le temps relativement faible de Quintana «est une bonne nouvelle» soulignent les commentateurs, et on a plutôt envie d’être d’accord avec eux.

Mais au début de la seconde grosse ascension du jour, Quintana se fait rattraper par le groupe emmené par l’équipe Sky et son leader, Christopher Froome. Ce dernier effectue une montée d’Ax 3 Domaines très rapide, laissant notamment Alberto Contador, qui était à son niveau au début du col, à 1’45’’.

A l’arrivée, les commentateurs donnent encore la comparaison avec les records historiques de l’ascension d’Ax 3 Domaines. Cette fois, Christopher Froome a signé le troisième meilleur temps de l’histoire en 23’14’’, derrière Roberto Laiseka (22’57’’) et à seulement 15 secondes de Lance Armstrong (22’59’’). Les deux hommes avaient établi les deux meilleurs temps en 2001, en plein âge d’or du dopage.

Depuis ses aveux publics, on sait que Lance Armstrong a pris des produits dopants comme l’EPO et a effectué des transfusions sanguines lors de toutes ses victoires sur le Tour entre 1999 et 2005.

Froome est aussi monté plus vite sur Ax-3 Domaines qu'Armstrong et Ullrich en 2003, quand les deux hommes s'étaient livré un duel acharné.

Nos commentateurs se sont gardés de donner leur avis sur la comparaison historique de la performance de Froome. A l’issue de l’étape, à un journaliste qui lui demandait s’il était propre, le coureur britannique a répondu:

«A 100 %. C’est normal que les gens posent les questions en raison de l’histoire du sport mais le sport a changé et je n’aurais pas ces résultats si le sport n’avait pas changé. (...) Pour moi, c’est une mission personnelle de le prouver.»

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte