C'est dans l'actuFrance

Espionnage de la DGSE: la presse étrangère réagit à l'article du Monde

Slate.fr, mis à jour le 28.11.2013 à 13 h 31

Alors que le président François Hollande, le ministre de l’intérieur Manuel Valls et de nombreux autres responsables politiques français ont critiqué au cours des derniers jours les pratiques de surveillances américaines mises au jour par les révélations d’Edward Snowden, l’article publié par Le Monde le 4 juillet sur le système de surveillance de la DGSE n’est pas passé inaperçu à l’étranger.

Le quotidien français y affirme notamment que la France «collecte systématiquement les signaux électromagnétiques émis par les ordinateurs ou les téléphones en France, tout comme les flux entre les Français et l'étranger» et ce de manière clandestine.

«La France, qui proteste contre les Etats-Unis, découvre un Big Brother à la maison», titre le quotidien italien La Stampa, qui rappelle que la France, connue pour son espionnage industriel, est considérée comme le cinquième plus grand pays en termes d’espionnage après les Etats-Unis, le Royaume-Uni, Israël et la Chine. La Stampa conclut:

«La morale: il y a toujours des espions, même entre alliés. Même si il est politiquement correct de faire semblant de le découvrir et de prétendre s’indigner.»

Le site technologique américain Mashable estime quant à lui que les révélations du Monde, qui prouvent que «les nations européennes espionnent aussi leurs citoyens», vont «compliquer le débat européen sur le programme de surveillance américain», et affaiblir la position d’Angela Merkel dans ses discussions avec Barack Obama sur le sujet.

Le grand quotidien espagnol El Pais rappelle que la France a officiellement protesté contre la surveillance il y a à peine quelques jours, et se fait philosophe:

«En matière d’espionnage électronique, celui qui ne court pas vole.»

Au pays de James Bond, la BBC écrit qu’«on ne sait pas si la surveillance de la DGSE va aussi loin que Prism», mais rappelle que l’agence d’espionnage britannique GCHQ est soupçonnée d’entretenir une opération de collecte de données similaire en coopération étroite avec la NSA américaine.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte