France / C'est dans l'actu

Deux sans-domicile sur 5 sont des femmes

Temps de lecture : 2 min

Sans-abri regardant l'intervention de François Hollande sur France 2 le 28 mars 2012, à Andernos. Regis Duvignau/ REUTERS
Sans-abri regardant l'intervention de François Hollande sur France 2 le 28 mars 2012, à Andernos. Regis Duvignau/ REUTERS

L'Insee publie ce mois-ci une enquête sur les conditions d'hébergement des sans-domicile, réalisée en 2012 auprès des usagers des services de restauration et d'hébergement des agglomérations de plus de 20.000 habitants.

Voici les cinq points à retenir:

1. Le nombre de sans-domicile a progressé de 50% entre 2001 et 2012, pour atteindre 141.500 personnes, parmi lesquels 53% d’étrangers, contre 38% en 2001. L'Insee précise tout de même que le nombre entre 2001 et 2012 n'est pas strictement comparable. Si l'on s'en tient aux mêmes critères, la progression est de 44%.

2. 2 sans-domicile sur 5 sont des femmes. La proportion de femmes diminue lorsque l’âge augmente. Un quart des sans-domicile sont accompagnés d’enfants, un cinquième vivent en couple.

3. Les femmes disposent d’un hébergement plus stable: hôtels et logements accueillent une plus forte proportion de personnes accompagnées d’enfants, et les femmes seules sont moins souvent sans-abri que les hommes seuls.

4. La moitié des sans-domicile sont en hébergement collectif. Plus d’un tiers d’entre eux bénéficient d’une chambre individuelle. 12% des sans-domicile sont hébergés en hôtel

5. 48% des sans-abri ne souhaitent pas se rendre dans un centre d’hébergement. Les principales raisons avancées sont le manque d’hygiène et l’insécurité. D’autres s’en voient refuser l’accès en raison du manque de place.

Margaux Leridon

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters