France / Tech & internet

Matignon convoque Delphine Batho sur Twitter après ses critiques du budget 2014

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran
Capture d'écran

Avant, quand le Premier ministre avait quelque chose à reprocher à un membre de son gouvernement, il décrochait son téléphone ou rédigeait un email. Mais Matignon vient d’innover dans la communication politique en publiant ce mardi 2 juillet ce qui est sans doute le premier tweet de convocation d’un ministre de l’histoire de la Ve République:

Pour plus d’efficacité, les services du Premier ministre auraient pu rajouter le «@» de la ministre en question, Delphine Batho, qui est une utilisatrice régulière du site de microblogging. Quant à l’objet de la convocation, il est assez clair: la ministre a estimé le matin même sur RTL que «le budget 2014 est mauvais», ajoutant qu’«il y a une déception à l’égard du gouvernement, il y a un doute sur notre volonté de changement».

Des déclarations musclées qui avaient rapidement entraîné des appels à son départ du gouvernement de la part de certains de ses adversaires politiques.

A 16h10, il n'y avait aucune trace de la convocation dans les communiqués de Matignon, et @delphinebatho n’avait pas encore réagi à sa cyber-convocation sur Twitter.

Grégoire Fleurot Journaliste

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters