FranceCulture

Canoë, caniches et Nabilla (du 24 au 30 juin)

Henry Michel, mis à jour le 03.07.2013 à 14 h 49

L'AGENDA DU LOISIR FRANÇAIS - C'est l'été. Et en été, en France (comprenez «en dehors de Paris»), on ne s'ennuie pas. On vous le prouve une fois de plus cette semaine.

Le ver de soleil à Gruissan / cocoinzenl via FlickrCC License by

Le ver de soleil à Gruissan / cocoinzenl via FlickrCC License by

Bien que des torrents d'eaux s'abattent encore dans certaines de nos contrées, emportant avec eux caniches et planchettes, bien que le temps se fasse grincheux dans de nombreuses régions de notre bel Hexagone, l'esprit français, fier, revanchard et têtu fait opérer la magie. Et quelles ques soient nos latitudes, les têtes trempées et enfouies dans les capuches se dressent, le poing est brandi sous la pluie, et nous affirmons haut et fort, d'une voix qui ne supporte nulle contestation:

«C'est l'été!»

Et aussi morne soit-il, cet été ne nous empêchera pas de savourer nos congés, d'apprendre, de jouir, de boire et de danser dans les bras du Loisir Français.

L'agenda du loisir français

Semaine 26 [du 24 au 30 juin]

Canoë, caniches et Nabilla

Descente au Canoë Crépusculaire - CHAMPTOCEAUX (Maine-et-Loire)
Vendredi 28 Juin 2013, 20h

Il existe peu de statistiques précises à échelle nationale sur le moment exact où une séparation, la fin d'une histoire d'amour, se décide. Ce moment où, soudainement, le voile noir se pose sur deux êtres qui par le passé se sont aimés.

Je suis quasiment sûr qu'une grande partie de ces ruptures en France se décident à la suite d’une promenade en canoë kayak.

C'est la pire activité à réaliser en couple, le pire loisir, et le taux de chutes d'eau sur le parcours augmente le taux de ruptures par minute de manière exponentielle. Ce sport nécessite de l'entente, de la coordination, une égalité des forces –ou alors, souvent, l'abandon total d'un des deux partenaires pour laisser complètement ramer l'autre. Bien que l'effort soit doublé, il y a plus de facilités à se synchroniser lorsque l'on est seul. A méditer.

Le nombre de crises de nerfs conjugales en canoë est un gigantesque tabou national –et à tort, on attribue trop souvent à ce sport une symbolique de «la vie à deux» complètement stupide. La cascade approchant à vingt mètres par seconde serait le symbole d'un obstacle de la vie. Notre capacité à ramer ensemble révèlerait notre capacité à agir unis face aux épreuves de la vie. Echouer en canoë reviendrait à échouer dans la vie.

Il n'en est rien. Le canoë n'est pas la vie. C'est une barque en plastique dans laquelle vous vous recroquevillez de manière complètement boudinée en grelottant, pour tenter de pagayer maladroitement à l'aide d'une rame sur laquelle est poétiquement inscrite au marqueur SOLEIL LOCATIONS. Ça n'est rien de plus. Des couples très heureux dans la vie ont été les pires kayakistes.

Vous comprendrez donc mon immense réserve à défendre objectivement cette session de canoë crépusculaire, qui ajoute un twist au canoë, au cas où vous et votre amoureux-se disposeriez de facilités pour ramer ensemble: le canoë crépusculaire se déroule à la tombée de la nuit.

Au moment exact où la visibilité se fait médiocre et que les bêtes nocturnes commencent à se réveiller, complètement exaspérées par 20 heures de sommeil et de jeûne.

En plus de la dispute et des coups de rames de votre conjoint, vous sentirez la douce caresse de scolopendres d'un mètre de long ayant pour seul objectif pour ce soir de rejoindre vos orifices, avec le même enthousiasme que des enfants se précipitant vers un manège.

Certes, on pourrait opposer à cette peur irrationnelle le site exceptionnel dans lequel tout cela tient place, la Loire, et un des panoramas les plus beaux où admirer le fleuve –Champtoceaux, qui fut une forteresse très prisée entre le VIIIe et le XVe siècles, à tel point qu'elle fut envahie 8 fois en 3 siècles pour se faire complètement raser par Jean V en 1420.

Vous pourrez obtenir plus de renseignements pour vous inscrire sur la page Facebook de l'évènement, où un tronc dévoré par une mâchoire de 50 centimètres de diamètre apparaît fièrement en bannière d'accueil.

Je ne peux pas croire que c'est un castor, ou alors c'est le plus gros castor d'Europe –ce qui donne à l'endroit une seconde attraction à expérimenter.

Casting photo inattendu pour chiens - CENTRE COMMERCIAL DESJARDINS - MONTVILLIERS (Seine-Maritime)
Vendredi 28 Juin 2013, toute la journée

Ce «casting inattendu» pour chiens est en réalité une opération commerciale organisée par une célèbre marque d'aliments canins, faisant un véritable roadshow à travers la France pour trouver la prochaine star de ses sacs de croquettes.

Tout cela commence comme le début d'un bon film de chiens à la Walt Disney, dans lequel le chien le plus moche et le plus fragile finirait par gagner le concours, mais non, ici c'est la vraie vie: les beaux chiens sont en tête, et les ratons ont pour l'instant 0 votes, à l'instar d'Heelou de Marseille.

Le pauvre Heelou contemplant, les yeux humides, l'étendue de sa défaite.

La crise aidant, et les opportunités étant rare pour que nos chiens ramènent des sous au foyer, beaucoup de candidatures affluent sur le site avec plus de 5.000 toutous candidats.

Il y en a pour tous les goûts, les photos sont de qualités diverses, et l'intérêt du concours et de jouer de vos relations sur FB pour «booster» votre toutou en tête du classement –quitte à ce que certaines aberrations surgissent, comme la présence de ce chien en quatrième position à l'heure ou j'écris ces lignes.

Cet horrible bichon aux yeux fluo et à la barbe jaunie par le potage.

Mais quelles que soient les astuces de quelques petits malins sur les réseaux sociaux, les noms seront choisis par un jury trié sur le volet, composé de Sophie Thalmann l'ancienne miss France (?), de journalistes qui ont des chiens (?), du responsable animalerie de la chaîne de magasins Botanic, et d'un yorkshire en guise de président du jury –un «yorkshire qui blogue» pour nos confrères du groupe l'Express, visiblement en manque de pigistes.

Nabilla et Thomas à la discothèque La Villa - GRUISSAN (Aude)
Vendredi 28 Juin 2013

Ne sous-estimez pas Gruissan. Cette petite ville posée comme un diamant brut sur le golfe du Lion est la principale station balnéaire du département de l'Aude. La jeunesse s'y éclate.

Alors que durant l'année on pourrait bouder Gruissan pour la proche Narbonne, ou Narbonne-Plage (ne nous le cachons pas), quand l'été vient, la station reprend ses droits. Mais les Gruissanais ont une mémoire, et à la discothèque La Villa, on sait distinguer à l'entrée les «vrais», les habitués, des papillons qui ont snobé pendant la basse saison cette boîte de nuit emblématique de l'Aude.

Les vrais de la Villa

Ces stations balnéaires du golfe du Lion peuvent montrer le meilleur comme le pire, depuis les chalets sur pilotis blanchis par le sel aux monstres de béton au pied desquels s'abrutissent des flots de touristes. Etre étang et mer, où les eaux se mêlent, parfois turquoises et parfois boueuses.

On retrouve ce croisement de flots, ce mélange de laideur et de beauté à l'entrée-même de la Villa, et dans ses couloirs moites de sueur, sous les beats du dernier David Guetta. Des hordes de gaillards écarlates bandant leurs muscles dans des chemises étroites, aux gazelles nourries du soleil du Languedoc, tombées d'un tableau de Poussin et lardées de cuir, petits pieds & paquets de nail art et de blondeur, ne quittant jamais de l'oeil l'écran de leur mobile –et ce n'est pas pour jouer à Ruzzle, oh non, ça non, ça n'est pas pour jouer à Ruzzle.

Pardon je m'égare.

Le 28 juin prochain, Nabilla et Thomas se rendent à la Villa pour rencontrer ce qui pourraient être leurs ouailles –des jeunes, qui vivent, dansent, jouissent et dont le coeur bat au son de Get Lucky.

Il n'est plus nécessaire de présenter Nabilla, égérie éphémère, adulée par toutes les catégories sociales de France, au premier degré pour certains, au deuxième degré pour d'autres, au troisième degré pour les plus snobs, déjà lynchée pour d'autres, en retour de hype pour les derniers, en premier degré post-second degré pour certains arrondissements de Paris, et en symbole troisième degré d'un cynisme lui-même déjà second degré, ce qui donne un premier degré pour tous ceux prononçant son expression «Non mais allô quoi» au second degré, bref, tout le monde en parle. L'aspire, la régurgite, des émissions moqueuses de Canal aux boîtes de nuits du Languedoc-Roussillon, en passant par les Inrocks.

Nabilla, elle, survole tous ces degrés, sans aucune pression, et se fait bronzer les seins à la moindre occasion.

Après avoir créé le chaos dans le Finistère et le Calvados en annulant ses deux apparitions en boîte de nuit, la belle Suisse jouera-t-elle encore l'invitée absente, ou entendra-t-elle du plus profond de son coeur les énergies juvéniles et gorgées de loisir français de la jeunesse gruissanaise? Nous le saurons la semaine prochaine.

Henry Michel

Le «menu» de cet agenda du Loisir français a été élaboré en collaboration avec les fans de Slate.fr sur Facebook. Rendez-vous jeudi pour le prochain vote.

Henry Michel
Henry Michel (32 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte