C'est dans l'actuFrance

Législative partielle: duel UMP-FN au deuxième tour, effet Cahuzac vérifié

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 16.06.2013 à 20 h 59

Une urne / Pierre-Alain Dorange

Une urne / Pierre-Alain Dorange

Mise à jour à 20h55

La troisième circonscription du Lot-et-Garonne votait dimanche 16 juin pour élire, lors d'une législative partielle, son député après la démission de Jérôme Cahuzac, qui a finalement renoncé à se présenter à sa propre succession. Le PS a payé les conséquences de l’affaire dans l’opinion, son candidat Bernard Barral étant éliminé dès le premier tour.

Jean-Louis Costes (UMP), 28,71% des suffrages exprimés et Etienne Bousquet-Cassagne (FN), 26,04%, s’affronteront donc au second tour. Le PS a obtenu 23,69% des voix. L’abstention s’est hissée à plus de 54%.

Dimanche 16 juin à 15h31

Alors que pas moins de 17 candidats sont présents au premier tour, l'éparpillement pourrait profiter à la droite, et cette dernière croit à la possibilité d'un second tour UMP-FN. «Il y a un boulevard», affirment dans Le Monde des membres de l'équipe de campagne du candidat UMP, Jean-Louis Costes. Jean-Louis Israël, membre de son équipe, donne d'ailleurs le ton: «les gens en ont marre de voir des kebabs partout. Ça fleurit comme du chiendent. C'est Bab-el-Oued city.»

A sa candidate de 2012, Catherine Martin, le FN a préféré un étudiant de 23 ans, Etienne Bousquet-Cassagne, symbole des nouvelles générations de militants du parti. Arrivée en troisième place en juin 2012, la candidate du FN a remporté 15,71% des voix au premier tour. En mai 2012, Marine Le Pen avait obtenu 21% des voix au premier tour de la présidentielle.

Dans Le Figaro, le candidat FN affirme que si Barral est le candidat du PS, c'est parce que Jérôme Cahuzac a fait jouer ses réseaux pour que «le plus faible» des socialiste soit choisi, au cas où l'ancien ministre se représenterait... Ambiance.

Il faudra aussi compter avec un trublion célèbre: Nicolas Miguet, président du Rassemblement des contribuables français, «Robin des bois en guerre contre les banksters» comme il se définit, est aussi candidat dans cette circonscription!

En décembre 2012, la droite a remporté trois législatives partielles (dont une dans le Val-de-Marne gagnée par le candidat dissident contre celui de l'UMP). Avec 48% des voix obtenues dans l'Oise en avril 2013, la candidate FN a frôlé la victoire sur l'UMP, dont le sortant Jean-François Mancel a été réélu. Les deux circonscriptions des Français de l'étranger qui ont voté en juin 2013 lors de partielles ont vu Frédéric Lefebvre, UMP (dans la première circonscription) et Meyer Habib, UDI (dans la huitième), l'emporter.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte