C'est dans l'actuFrance

Attentat contre l'ambassade de France à Tripoli: quelles sont les menaces terroristes contre la France?

Grégoire Fleurot, mis à jour le 23.04.2013 à 11 h 16

Des soldats du plan Vigipirate en gare de Lyon / Rama

Des soldats du plan Vigipirate en gare de Lyon / Rama

L'ambassade de France à Tripoli, en Libye, a été visée par un attentat à la voiture piégée, ce mardi 23 avril 2013 autour de 7 heures du matin heure locale (même heure en France), blessant deux gardes affectés à la sécurité du bâtiment. Quel était l’état de la menace terroriste contre la France avant cette attaque?

Sur décision du Premier ministre, le niveau d’alerte rouge du plan Vigipirate est passé au stade de rouge renforcé en janvier 2013, après les menaces proférées par les groupes islamistes lors de la décision française d'intervenir au Mali.

Dans un message sonore mis en ligne le 7 avril, le successeur de Ben Laden à la tête d’al-Qaida, Ayman al-Zawahiri, avait ainsi averti la France qu’elle connaîtrait au Mali «le même sort que l’Amérique en Irak et en Afghanistan», appelant les musulmans au Mali à «résister et à patienter» devant l'intervention militaire française, estimant qu'ils pourraient «infliger une nouvelle défaite aux croisades mondiales». 

Le 18 avril dernier, trois jours après les attentats du marathon de Boston qui ont fait trois victimes, François Hollande relativisait la menace terroriste contre la France, rappelant qu’il «y a des menaces», mais qu’en même temps il ne fallait pas «grossir la menace». Le chef de l’Etat était rentré un peu plus dans le détail, mais sans citer nommément la Libye:

«Il y a des menaces qui concernent particulièrement la France, depuis que nous avons pris des dispositions par rapport au Mali, il y en a par rapport à notre position par rapport à la Syrie, il y en a par rapport à la lutte que nous avons engagée contre le terrorisme.»

Le lendemain de cette déclaration, un sondage réalisé par Ifop pour le journal Métro montrait que la menace terroriste était élevée en France pour 78 % des Français, avec 15% des sondés qui la jugeaient «très élevée» et 63% «plutôt élevée». Le site du ministère de la Défense liste quant à lui les «nouvelles vulnérabilités» qui pèsent sur le pays, et écrit que la France doit se préparer «aux menaces sur les ressortissants et les intérêts français et européens à l’étranger».

Les dernières attaques terroristes d’importance contre la France sont celles perpétrées par Mohamed Merah à Toulouse et à Montauban en mars 2012, qui avaient coûté la vie à sept personnes et blessé six autres.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte