Municipales 2014 / France

NKM, le métro Bonne Nouvelle et la médiasphère parisienne

Temps de lecture : 2 min

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la primaire de l'UMP pour la mairie de Paris, a choisi son QG de campagne parisien, et c'est un quasi-événement médiatique. La candidate s'est réjoui par avance, rapporte Le Lab, des jeux de mots taquins que les journalistes ne manqueront pas de faire à propos de la station de métro, Bonne-Nouvelle (sur les lignes 8 et 9), qui jouxte le futur local (avis aux commentateurs dont la colère monte derrière leur écran: vous trouvez cette intro trop parisiano-centrée? vous allez adorer ce qui suit).

Très vite, d'espiègles twittos ont embrayé pour proposer d'autres stations de la ligne 8 du métro, comme Filles du Calvaire ou Ternes, pour moquer le choix de celle qui portera sans doute les couleurs de la droite lors des municipales de 2014.

Il faut que dire que si la médiasphère parisienne est très concernée, c'est parce que NKM a atterri dans un quartier qui concentre une grande partie ce que la ville compte de manipulateurs de signes et de pouvoir symbolique.

A la frontière des IIe et IXe arrondissements se trouve le quartier historique des affaires et de la presse. Aujourd'hui rédactions de quotidiens et hebdomadaires, agences de com et entreprises du web se concentrent en effet autour du quartier de la Bourse, en bon voisinage avec les hauts lieux de la finance (même si les petites mains sont plutôt envoyées en back-office à la Défense ou en banlieue).

Le Figaro et L'Express ne seront qu'à deux stations de métro de l'équipe de NKM, et il ne faudra guère plus de 20 minutes pour atteindre le journal du même nom, boulevard Haussmann. La candidate pourra même se rendre à pied au Nouvel Obs, à l'AFP et à Reuters et, pourquoi pas, jusque chez Slate, dont les locaux ne sont qu'à quelques pas de ces vénérables maisons de la presse papier. La presse de gauche n'est pas loin non plus, à pied, ou via l'une des deux lignes du métro: Libération est à un jet d'encre de la place de la République, Les Inrocks de celle de la Bastille. Même le Monde, pour l'instant dans le XIIIe, envisage de se recentrer dans le secteur.

Un bon point pour NKM, donc, très en phase avec son positionnement techno-libéral. Elle jouxtera aussi le secteur des entreprises des réseaux et du web, autour de ce qu'on appelle le Silicon Sentier. Ci-dessous, la carte des rédactions (en bleu), du web (en rose, dont Slate) et, en vert, le QG de NKM.


Afficher Rédac parisiennes sur une carte plus grande

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Pourquoi les «idéopôles» votent-ils encore à gauche?

Pourquoi les «idéopôles» votent-ils encore à gauche?

Depuis le milieu des années 1990, ces villes post-industrielles fondées sur l'économie de la connaissance sont de nouveaux bastions du PS. Il y a mieux résisté aux municipales, mais est menacé par la gauche alternative, qui confirme son implantation.

Nathalie Kosciusko-Morizet dit qu'elle est majoritaire en voix à Paris. Et si elle avait raison?

Nathalie Kosciusko-Morizet dit qu'elle est majoritaire en voix à Paris. Et si elle avait raison?

La droite a peut-être perdu Paris en sièges, mais elle l'a gagné en voix. Cet argument, dont nous vous parlions déjà au lendemain du second tour des municipales, a fait son retour dans le débat politique ces derniers jours. Notamment par la voix...

Le vote sanction des quartiers contre la gauche expliqué par l'acteur Saïd Taghmaoui

Le vote sanction des quartiers contre la gauche expliqué par l'acteur Saïd Taghmaoui

Dans un entretien à Slate, l'acteur de «La Haine» justifie son soutien à l'UMP Bruno Beschizza, nouveau maire d'Aulnay-sous-Bois. Un ralliement qui illustre la fin de la relation privilégiée entre une partie des habitants des banlieues et la gauche.

Newsletters