France / Municipales 2014

Rachida Dati, Franprix et la mairie de Paris

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de
Capture d'écran de

Ça n'est pas un métier facile. Des journées entières derrière des écrans à poster les dernières offres promo, les bonnes affaires du moment, le tout en fédérant sa communauté et en augmentant l'engagement en ligne des consommateurs. Le community manager n'a pas toujours l'occasion de s'amuser.

Et pourtant, il arrive que l'actualité lui en donne l'occasion.

Quand Le Lab d'Europe 1 repère une interview de Rachida Dati publiée dans Challenges, dans laquelle elle affirme à propos de ses maigres chances dans la campagne pour la mairie de Paris:

«Si je devais quitter la politique, je pourrais redevenir caissière dans un Franprix, ça ne me dérangerait pas»

Eh bien le community manager de Franprix reprend la balle au bond.

Au-delà de la plaisanterie, Dati a confié aux journalistes de Challenges que se sentant prise de vitesse par Nathalie Kosciusko-Morizet, elle pourrait faire alliance avec cette dernière, voire se «soumettre».

La maire du VIIe arrondissement adopte une attitude ambigüe puisqu'elle a évoqué au cours de la même interview son «estime» pour Anne Hidalgo et pour son équipe...

Quant au community manager de Franprix, cette brève incursion dans la twittosphère politique lui a sans doute permis de rompre avec la monotonie de la grande distribution.

Newsletters

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

De droite et utiles en temps de grève

De droite et utiles en temps de grève

Conte de Noël du gouvernement

Conte de Noël du gouvernement

Newsletters