Stéphane Hessel est mort à l'âge de 95 ans

Stéphane Hessel, Superbass/Creative-Commons-Lizenz CC-by-SA-3.0.

Stéphane Hessel, Superbass/Creative-Commons-Lizenz CC-by-SA-3.0.

L’ancien résistant, diplomate et militant politique Stépane Hessel est mort dans la nuit de mardi à mercredi 27 février 2013 à l’âge de 95 ans, rapporte France Info.

«Gaulliste de la première heure, résistant, arrêté, déporté à Buchenwald, évadé, il deviendra haut fonctionnaire, diplomate et sera toute sa vie un digne représentant du bel idéal de la Résistance contre le nazisme», écrivait à son sujet Eric Le Boucher ici-même.

Né à Berlin en 1917 en pleine Première Guerre mondiale, il a été élevé par des parents artistes. Le trimestriel àParis racontait en 2007 une anecdote peu connue au sujet de sa famille:

«Il fut élevé par des parents artistes, dont Pierre-Henri Roché romança la vie amoureuse dans «Jules et Jim» en 1953 – un livre qui inspira le cinéaste François Truffaut neuf ans plus tard.»

Plus récemment, il a été l’auteur du livre Indignez-vous, un manifeste adressé à la jeunesse paru en 2010 qui a connu un très grand succès en France et à l’étranger. Le véritable phénomène déclenché par ce livre lui avait valu d’être interviewé par de nombreux médias, comme ici France Info:

Ou encore France Inter:

En 2011, alors que ses lecteurs venaient de l’élire personnalité de l’année, Le Monde écrivait à son sujet dans un article intitulé «Stéphane Hessel, gentleman indigné»:

«C’est donc lui qu'ont choisi les internautes ! Lui, cet homme de 94 ans, gracieux, lumineux, pacifique, qui, la voix chatoyante et le verbe séducteur, exalte l'esprit de résistance et prône, aux quatre coins du monde, l'indignation active, le dialogue, l'engagement. Lui que des sages du monde entier auraient voulu voir couronner d'un prix Nobel de la paix, et que des jeunes, par dizaines de milliers, se choisissent aujourd'hui comme référence et figure inspirante, pour leurs révoltes, leurs désirs d'action et leurs rêves d'avenir.»

Les premières réactions politiques ont été publiées sur Twitter. La compagne du président de la République, Valérie Trierweiler, a ainsi écrit sur son compte dans son premier message depuis un mois:

Partager cet article