Dieudonné déclaré inéligible pour trois ans par le Conseil constitutionnel

Dieudonné - Gonzalo Fuentes/ REUTERS

Dieudonné - Gonzalo Fuentes/ REUTERS

Rendue vendredi 8 février dans la matinée, une décision du Conseil constitutionnel déclare l’humoriste Dieudonné inéligible à tout mandat électoral «pour une durée de trois ans à compter de la présente décision». C'est la première fois que l'humoriste est déclaré inéligible.

Candidat aux législatives en 2012 dans la 2e circonscription de l'Eure-et-Loir, à Dreux, Dieudonné n’a pas déposé ses comptes de campagne à la date limite fixée au 17 août 2012, contrairement à ce qu’exige la loi pour les candidats qui dépassent 1% des suffrages.

Or «Dieudo» les a atteints, certes de justesse avec son maigre 1,14% au soir du premier tour. De plus, note le Conseil, il «n’a pas davantage produit une attestation d'absence de dépense et de recette établie par un mandataire financier».

Dieudonné a commencé à s’engager en politique pour combattre le Front national à Dreux, et s’est présenté aux législatives pour la première fois en 1997. A partir des années 2000, son engagement en faveur de la cause noire et sa critique du colonialisme se radicalisent et se double d’une critique systématique du «lobby juif» et de l'instrumentalisation supposée de la mémoire de la Shoah. Il se rapproche alors de membres du Front national.

En 2009, il se présente sous les couleurs du Parti anti sioniste (PAS) aux européennes.

Nul doute que ses partisans mettront la décision du Conseil sur le compte du lobby atlanto-sioniste.

A LIRE AUSSI