JO-Londres-2012JO Londres 2012 directFrance

Le drapeau breton interdit aux Jeux olympiques

Grégoire Fleurot, mis à jour le 28.07.2012 à 13 h 36

Gwenn-ha-du/Martin Burns via Flickr CC License by

Gwenn-ha-du/Martin Burns via Flickr CC License by

On  savait déjà que le Comité international olympique (CIO) encadrait les JO de façon très stricte: les spectateurs n’ont pas le droit de filmer les épreuves, les athlètes de tweeter des photos de leur petit-déjeuner, l’utilisation du mot olympique est bannie pour les entreprises non partenaires, et les seules frites disponibles sur les sites olympiques sont celles de McDonalds, partenaire officiel.

Mais Thierry Le Sommer, père d’une attaquante de l’équipe de France de foot, ne s’attendait certainement pas à se voir interdire d’exhiber le drapeau de sa Bretagne natale, le Gwen-ha-du, dans un stade de Glasgow lors de France-Etats-Unis, premier match des Bleues dans la compétition, rapporte Ouest France.

Comme de nombreux Bretons, qui exhibent le drapeau régional dans les festivals et autres compétitions sportives à travers l’Europe, Thierry Le Sommer avait en effet apporté mercredi 25 juillet le bout de tissu noir et blanc pour encourager sa fille et exprimer sa fierté:

«On est fiers de notre région. En plus, ça permet à Eugénie de nous repérer dans les tribunes.»

Mais les vigiles du stade ont vite repéré le drapeau, comme le raconte le père de la sportive dans les colonnes du journal régional:

«Ils m'ont obligé, très fermement, à relâcher le drapeau et à le ranger. Ils ont prévenu la police et ont tenté de me sortir manu militari du stade... Finalement, à force de palabres j'ai pu assister à la fin du match. Nous étions surveillés en permanence.»

Si le règlement du CIO stipule effectivement que seules les nations participantes ont l'autorisation d'exhiber un drapeau à leurs couleurs, le Breton n’est pas convaincu:

 «Qu'on m'explique alors pourquoi les drapeaux écossais flottaient partout dans les tribunes!»

Ce n’est pas le premier incident lié aux drapeaux nationaux de ces JO. Toujours en foot féminin, l’équipe nord-coréenne a temporairement refusé de jouer son match face à la Colombie mercredi 25 juillet après que les écrans géants du stade ont affiché le drapeau sud-coréen à côté des visages des joueuses nord-coréennes pendant la présentation des équipes.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte