FrancePrésidentielle 2012 live directPresidentielle

Remaniement: quatre nouveaux ministres délégués, Batho passe à l'Ecologie et Bricq au Commerce extérieur

Slate.fr, mis à jour le 21.06.2012 à 21 h 42

Delphine Batho, le 17 mai 2012. REUTERS/Gonzalo Fuentes.

Delphine Batho, le 17 mai 2012. REUTERS/Gonzalo Fuentes.

Quatre nouveaux entrants et deux gros changements d'affectation: comme prévu, le gouvernement Ayrault II ne bouleverse pas l'architecture gouvernementale –qui reste par ailleurs paritaire–, mais il contient quand même une surprise, le passage de Delphine Batho à l'Ecologie, au Développement durable et à l'Energie, où elle remplace Nicole Bricq, qui hérite elle du Commerce extérieur.

De nombreux médias avaient fait état des frictions entre l'ancienne porte-parole de François Hollande, ministre déléguée à la Justice, et sa ministre de tutelle Christiane Taubira. Comme en 2007, quand Jean-Louis Borloo y avait remplacé Alain Juppé, battu aux législatives, le portefeuille de l'Ecologie change donc de titulaire après seulement un mois

Quatre nouvelles personnalités font donc leur entrée au gouvernement:

  • Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire. Avec Stéphane Le Foll à l'Agriculture, ce sont donc deux élus des Pays de la Loire qui vont gérer la politique agricole. Quelques jours après l'humiliation de Ségolène Royal à la Rochelle, le gouvernement s'enrichit donc d'un fidèle supplémentaire de la présidente de la région Poitou-Charentes en la personne du député-maire de Laval, dont le nom était cité ces derniers jours pour la présidence de la commission de la Défense à l'Assemblée.
  • Thierry Repentin, ministre délégué à la Formation professionnelle et l'Apprentissage. Cet élu savoyard est à la base un spécialiste du logement, dont il avait la charge dans l'équipe Hollande.
  • Hélène Conway, ministre déléguée aux Français de l'étranger. Cette sénatrice des Français de l'étranger, qui a vécu 25 ans au Royaume-Uni et en Irlande, récupère une partie du portefeuille de Yamina Benguigui, qui n'est désormais plus chargée que de la francophonie.
  • Anne-Marie Escoffier, ministre déléguée en charge de la Décentralisation. Cette sénatrice PRG de 70 ans a auparavant occupé les postes de préfète de l'Aveyron (dont elle est aujourd'hui élue) et de l'Yonne. Elle est la deuxième élue radicale à rejoindre le gouvernement après Sylvia Pinel, ministre à l'Artisanat, au Commerce et au Tourisme, qui n'était auparavant que ministre déléguée.

A signaler quatre autres changements plus mineurs d'affectation: Benoît Hamon, ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire, s'occupera aussi de la Consommation; Stéphane Le Foll ajoute la Forêt à son portefeuille; Marie-Arlette Carlotti ajoute aux Personnes handicapés la lutte contre l'exclusion; Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports, s'occupera aussi de la Mer et de la Pêche.

Deux des quatre nouveaux ministres viennent du Sénat, dont le groupe socialiste avait manifesté fin mai, selon un de ses membres cité par l'AFP, son irritation face à la composition du gouvernement Ayrault I, où il ne comptait qu'un seul membre, Nicole Bricq. A noter par ailleurs que, contrairement à ce qui était souvent souvent annoncé, l'ancien secrétaire général du PCF Robert Hue ne rentre pas au gouvernement.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte