France / Politique

Claude Bartolone sera président de l'Assemblée, Bruno Le Roux élu président du groupe socialiste

Temps de lecture : 2 min

Claude Bartolone, le 19 juin. REUTERS/Philippe Wojazer.
Claude Bartolone, le 19 juin. REUTERS/Philippe Wojazer.

A quelques jours de la rentrée parlementaire, la nouvelle majorité PS à l’Assemblée nationale vient de désigner son président de groupe, Bruno Le Roux et surtout le futur président du Palais Bourbon, Claude Bartolone.

Ce dernier a recueilli au premier tour 127 suffrages sur 258 exprimés, frôlant la majorité absolue de trois voix. Après le retrait de Jean Glavany (59 voix), le député de Seine-Saint-Denis a été élu sans second tour. L'éxécutif préférait pourtant qu'une femme accède pour la première au perchoir, mais les députés PS en ont décidé autrement. Elisabeth Guigou n'a réuni que 50 voix. Daniel Vaillant a lui recueilli 22 voix.

Claude Bartolone résumait ainsi sa vision de la fonction dans le Parisien:

«Un président de rassemblement, animé d’un esprit républicain qui permet de faire respecter l’institution, de rester impartial, de protéger l’opposition. Si je suis élu, je ne serai pas le président d’une chambre godillot, mais plutôt d’une assemblée pivot, déterminée à reconquérir son rôle et utile à la réussite du gouvernement.»

L'intronisation du président de l'Assemblée aura lieu le 26 juin, lors d'un vote de tous les députés.

Le choix de Bruno Le Roux comme patron des députés PS n’est quant à lui pas une surprise, car il était pressenti pour le poste depuis plusieurs semaines. Le député de Seine-Saint-Denis était le seul porte-parole de la campagne de François Hollande à ne pas avoir été nommé au gouvernement. Mais le fidèle du chef de l'Etat se défend d’y voir un lot de consolation:

«Ce n'est pas une candidature à défaut d'avoir autre chose, c'est une candidature parce que c'est un maillon essentiel à la réussite du quinquennat du président de la République. (…) J'espère que les députés PS me font confiance. En tout cas ça fait longtemps qu'ils savent que j'ai envie de présider ce groupe.»

F.J.

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio