France / Présidentielle 2012 live direct / Presidentielle

Valérie Trierweiler sur son tweet: «J'ai fait une erreur»

Temps de lecture : 2 min

Valérie Trierweiler à Chicago le 21 mai 2012, REUTERS
Valérie Trierweiler à Chicago le 21 mai 2012, REUTERS

Le Parisien publie aujourd'hui un article intitulé «Les regrets de Valérie Trierweiler», qui porte, évidemment, sur le contrecoup du tweet de soutien de la Première dame de France au dissident PS Olivier Falorni, qui plus est concurrent de Ségolène Royal aux législatives.

Une semaine après ce tweet, et trois jours après la défaite de Ségolène Royal contre Olivier Falorni au second tour des législatives,Valérie Trierweiler ne s'en excuse pas publiquement (d'ailleurs elle ne s'exprime plus dans les médias pour le moment). Mais une de ses amies affirme au Parisien que la compagne de François Hollande regrette d'avoir soutenu publiquement Olivier Falorni, ou en tout cas de cette façon, et lui a confié:

«J'ai fait une erreur.»

Tandis qu'un autre ami affirme qu'elle est «anéantie» et s'en veut «d'avoir donné une image négative», et rapporte que l'explication entre la Première dame et le Président aurait été «orageuse», ajoutant:

«Il est clair que ça ne pourra pas se reproduire.»

C.D.

Cécile Dehesdin Rédactrice en chef adjointe

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters