PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Les voix du FN ont-elles profité à l'UMP? Et inversement?

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 18.06.2012 à 18 h 28

Marine Le Pen, le 17 juin 2012. REUTERS/Jean-Yves Bonvarlet

Marine Le Pen, le 17 juin 2012. REUTERS/Jean-Yves Bonvarlet

A l'UMP, le mot d'ordre était clair: «ni-ni». Ne privilégier ni le PS ni le FN lors de duels entre les deux partis. Se maintenir partout où c'est possible. Localement, la consigne de (non-)vote de l'état major de l'UMP et de non désistement a été très majoritairement appliquée par les candidats et les électeurs de droite, à quelques exceptions près comme en témoignent les exemples cités dans cet article. 

Côté FN, même absence de consigne et même mot d'ordre: se maintenir... sauf dans les cas particuliers énoncés par Marine Le Pen lors d'une conférence de presse entre les deux tours. Au final, l'électeur du FN se reporte-t-il vers l'UMP? Et les électeurs de la droite républicaine penchent-ils clairement vers l'extrême droite au second tour?

1. Les voix de l'UMP profitent-elles au FN?

... lors d'une triangulaire

Entre les deux tours, Gilbert Collard passe dans le Gard de 34,57% à 42,82% des voix, offrant au Front national un de ses deux sièges de député. Pour réaliser ce score, l'avocat marseillais a pu bénéficier d'un report de l'UMP vers le FN: Etienne Mourrut passe de 23,89% (12.318 voix) à 15,63% (8.313) entre les deux tours. C'est huit points et 4.000 voix de moins, quand Collard en gagne huit et plus de 4.900. Le candidat UMP avait d'ailleurs lui-même affirmé qu'il avait hésité à se retirer entre les deux tours en faveur du FN.

L'autre députée FN qui entre à l'Assemblée, Marion Maréchal-Le Pen, bénéficie elle aussi d'une triangulaire dans le Vaucluse. Sauf qu'elle, arrivée première comme Gilbert Collard, est talonnée au premier tour par le sortant UMP Jean-Michel Ferrand (34,65% contre 30,03%). La socialiste qui s'est maintenue a recueilli au premier tour 21,98% des suffrages. Entre les deux tours, celle-ci stagne: elle n'engrange que 302 voix de plus.  

Gagnante au second tour avec 42,09% des voix, Marion Maréchal-Le Pen récolte quelque 3.748 voix. Elle récupère les voix éparpillées de petits candidats et bénéficie de la hausse de 2 points de la participation à son profit. Les 2.949 voix supplémentaires de Jean-Michel Ferrand peuvent correspondre à une partie des 3.392 du Front de Gauche, dont le candidat a appelé au vote UMP.

... lors d'un duel FN / gauche

L'unique cas recensé de désistement UMP en faveur du FN, celui de Roland Chassain dans la 16e des Bouches-du-Rhône, a déclenché la colère de Jean-François Copé et de François Fillon et un tollé à gauche. Valérie Laupies (FN) passe de 22,62% à 48,71% au second tour (10.502 voix supplémentaires), récupérant ainsi les voix de Roland Chassain (11.681), arrivé troisième avec ses 22,62%. Mais le président socialiste Michel Vauzelle sauve son siège.

2. Les voix du FN profitent-elles à l'UMP?

... lors d'une triangulaire

Dans les Pyrénées-Orientales, le cas du candidat Louis Aliot, numéro deux du FN, illustre bien la capacité de nuisance du parti fondé par Jean-Marie Le Pen. Le candidat de l'UMP récolte 28,19% des suffrages au soir du premier tour. Il se place devant le divers gauche Jacques Cresta (24,62%) et Louis Aliot (24,13%). Ce dernier se maintenant, la gauche l'emporte haut la main dans cette triangulaire. Le score du FN ne baisse que d'un point (environ 200 voix) entre les deux tours, celui de l'UMP augmente de 5: 2.367 voix qui ne viennent donc pas (toutes) de l'extrême droite.

... lors du retrait du candidat FN

Dans la 5e du Vaucluse, Julien Aubert (UMP) est derrière le socialiste au premier tour (avec 26,27% contre 35,27%). Les deux candidats doivent affronter Martine Furioli-Beaunier (FN), qualifiée grâce à son score de 24,41%. Or la candidate décide entre les deux tours de se retirer: le candidat UMP est élu avec une courte majorité (50,33%), et gagne 10.000 voix entre les deux tours: le FN en avait 11.484 au premier.

Même configuration gagnante pour l'UMP dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales: arrivée troisième avec 23,59% correspondant à 12.525 voix, Irina Kortanek (FN) se désiste en faveur de Fernand Sire (UMP), 27,70% au premier tour. Lequel remporte l'élection avec 50,49% des voix et près de 11.000 supplémentaires. Merci qui? 

... lors d'un duel classique UMP/PS ou alliés

Dans le Tarn-et-Garonne: la candidate UMP Brigitte Barèges, membre de la droite populaire, échoue lourdement (45,91%) face à son adversaire socialiste. Les voix du FN (14,45%) au premier tour se sont pourtant bien reportées sur sa candidature (32,76% au premier tour): elle récupère 7.700 voix quand le candidat FN Thierry Viallon en avait 7.814 le 10 juin.

Autre franc-tireur de l'UMP également membre de la droite populaire, le député sortant Jean-Paul Garraud qui se présentait en Gironde (10ème circonscription) perd au premier tour près de 12 points par rapport à 2007, récupérés par le candidat Front national. Son score est de 32,22% en 2012 contre 44,66% en 2007.

Logiquement, ces 12 points devraient lui revenir en finale lors de son duel contre le candidat PS. C'est en partie le cas: il augmente son score de 5.691 voix mais perd avec 45,40% des voix. Les électeurs du FN, un peu plus de 7.300 au premier tour, se reportent donc bien sur lui, bien que les blancs et nuls doublent entre les deux tours.

Enfin Nadine Morano, celle qui a bravé tous les tabous de l'UMP en accordant une interview au journal Minute pour y évoquer les valeurs qu'elle partage avec les électeurs du FN, n'a pas été suffisamment entendue par ces derniers. Additionnés à ses 34,33% (15.777 voix) du premier tour, les 16,45% (7.559 voix) du FN éliminé auraient du lui suffire pour l'emporter... Avec 44,33% et un total de 20.006 voix, l'appel du pied n'est pas tout à fait payant pour l'ancienne ministre. Les blancs et nuls font en revanche plus que doubler (1.918 contre 763 au premier tour). Elle s'incline face au socialiste Dominique Potier.

J.-L. C.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte