PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Avec la majorité à l'Assemblée, la gauche a-t-elle les pleins pouvoirs?

Grégoire Fleurot, mis à jour le 18.06.2012 à 10 h 53

Même si le PS a la majorité absolue, la droite conserve quelques moyens d'action.

Le groupe socialiste à l'Assemblée nationale à Paris, 15 septembre 2010, REUTERS

Le groupe socialiste à l'Assemblée nationale à Paris, 15 septembre 2010, REUTERS

C'était l’un des principaux arguments de campagne de l’UMP pour les élections législatives: donner la majorité à la gauche à l’Assemblée nationale reviendrait à lui donner les pleins pouvoirs étant donnée la victoire de François Hollande à l’élection présidentielle. «Quand il n'y a pas de contre-pouvoir, le pouvoir dérape toujours, déclarait Alain Juppé dès la soirée électorale du second tour de la présidentielle. Ce sera un de nos thèmes aux législatives.» Le thème a en effet été martelé tout au long de la campagne, Jean-François Copé rappelant encore deux jours avant le second tour que «si la gauche a tous les pouvoirs dimanche, c'est lui signer un chèque en blanc pour cinq ans».

Mais ces mises en garde n’ont pas suffi: selon des estimations diffusées par trois instituts de sondages (TNS Sofres, Ipsos, CSA) à 20 heures, le PS et ses alliés remportent une large majorité absolue des sièges à l’Assemblée nationale, comprise entre 330 et 350 sièges. Où en est donc exactement la mainmise de la gauche sur les institutions du pays?

Majorité absolue pour du PS à l'Assemblée

Le PS n’aura même pas besoin des voix de ses alliés pour atteindre la majorité absolue, puisqu’il dépasse de justesse la barre symbolique fixée à 289 sièges. En comptant les voix du MRC, du Parti radical de gauche, des écologistes et du Front de gauche, la gauche atteindrait 339 sièges sur 577.

Tout n’est pas perdu pour l’UMP à l’Assemblée nationale. Le parti va en effet y récupérer l’un des postes  stratégiques, celui de Président de la commission des Finances, réservé à l’opposition depuis 2007. Plusieurs ténors du parti sont d’ailleurs sur les rangs pour succéder à l’actuel ministre du Budget Jérôme Cahuzac, parmi lesquels Valérie Pécresse et François Baroin.

Majorité absolue de la gauche au Sénat

La gauche détient la majorité absolue à quelques sièges près au Sénat, avec 178 sénateurs sur 348 sièges depuis les dernières élections sénatoriales en septembre 2011. C’est la première fois de l’histoire de la Ve République que le Sénat passe à gauche. Là encore, la droite détient la présidence de la commission des Finances avec Philippe Marini.

Domination écrasante dans les régions

Là où la mainmise du PS est la plus impressionnante est au niveau des régions: 21 des 22 régions de France sont contrôlées par le PS. Seule l’Alsace, bastion historique de la droite, est aux mains de l’UMP.

56 départements sur 96

Le PS est également majoritaire, mais avec une marge beaucoup moins grande, dans les départements, avec 56 des 96 départements de France métropolitaine.

15 des 20 plus grandes villes

Au niveau des villes, le PS est majoritaire dans 27 des 39 villes de plus de 100.000 habitants de France, et de 15 des 20 premières. Paris, Lyon, Toulouse, Nantes ou encore Montpellier sont aux mains des socialistes, tandis que l’UMP conserve des grandes villes comme Marseille, Bordeaux et Nice.

Absente du Conseil Constitutionnel

S’il y a bien une institution où le PS n’est pas en position de force, c’est bien le Conseil constitutionnel, dont les neuf membres actuels ont été nommés par la droite, et dont les deux membres de droit en leur qualité d’ancien président de la République, Valéry Giscard d’Estaing et Nicolas Sarkozy, sont également de droite (Jacques Chirac s’est mis en congé).

Une situation qui devrait évoluer, mais à un rythme relativement faible: le Conseil se renouvelle par tiers tous les trois ans, il faudra donc attendre 2016 (le dernier renouvellement date de 2010) pour que la majorité des membres aient été nommé par la gauche).

G.F.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte