PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Marion Maréchal-Le Pen élue dans le Vaucluse

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 17.06.2012 à 20 h 39

Lors de cette élection, tout a souri à celle qui devient la plus jeune députée de la Ve République.

Marion Maréchal-Le Pen en visite dans un bureau de vote de Saint-Didier, le 17 juin 2012. Jean-Paul Pelissier / Reuters

Marion Maréchal-Le Pen en visite dans un bureau de vote de Saint-Didier, le 17 juin 2012. Jean-Paul Pelissier / Reuters

On ne sait pas encore si elle sera la seule représentante de son parti à l'Assemblée. Mais une chose est d'ores et déjà certaine: la famille Le Pen n'aura qu'une réprésentante au Palais Bourbon, en la personne de Marion Maréchal-Le Pen, 22 ans, nièce de la présidente du FN et petite-fille de son fondateur. Un peu avant 20 heures, le candidat UMP Jean-Michel Ferrand a reconnu sa défaite.

Lors de cette élection, tout a souri à celle qui devient la plus jeune députée de la Ve République. 

Une configuration idéale pour le nouveau FN

Envoyée spéciale de la marque Le Pen, troisième génération, Marion Maréchal-Le Pen a bénéficié de la conjonction d’au moins trois facteurs. D'abord, une terre réceptive au programme du FN, où Marine Le Pen a obtenu son meilleur score à la présidentielle (31,50%), mais où une droite UMP plutôt radicale et bien implantée, représentée dans cette circonscription par Jean-Michel Ferrand, membre de la Droite populaire, concurrençait le parti fondé par Jean-Marie Le Pen.

C'est d'ailleurs dans une circonscription voisine que le maire d'Orange, Jacques Bompard, ancien membre du FN ayant créé son propre parti d'extrême droite régionaliste, la Ligue du Sud, pourrait être lui-même élu député.

Deuxième circonstance qui explique cette victoire, un front républicain fissuré, qui a offert à la candidate du FN la configuration idéale: une triangulaire. Si le sortant UMP s’est légitimement maintenu, étant arrivé en deuxième place derrière Marion Maréchal-Le Pen, la candidate PS Catherine Arkilovitch a décidé de rester dans la course en dépit de la consigne nationale de la patronne de son parti Martine Aubry.

Si Roland Davau, suppléant d’Arkilovitch, a appelé à voter UMP pour faire barrage au FN, la candidate a tenu bon jusqu'au bout, jugeant l'élection gagnable au vu de son bon résultat de premier tour (21,98%).

Troisième raison d’un succès: la réelle peoplelisation et la surmédiatisation qui a entouré cette candidature d’une jeune étudiante en droit, à même d’offrir le visage d’un Front plus respectable, policé et féminin dans la droite ligne de la dédiabolisation souhaitée par Marine Le Pen.

Retrouvez tous les enjeux et les candidats dans la 3e circonscription du Vaucluse

JLC

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte