France / Politique

Claude Guéant battu à Boulogne-Billancourt par Thierry Solère

Temps de lecture : 2 min

Claude Guéant à l'Assemblée nationale, le 1er mars 2011. REUTERS/Jacky Naegelen
Claude Guéant à l'Assemblée nationale, le 1er mars 2011. REUTERS/Jacky Naegelen

Claude Guéant est battu. L’ancien ministre de l’Intérieur, qui n’avait pas réussi à creuser un gros écart au premier tour à Boulogne-Billancourt, avec seulement 3,5 points d’avance sur le dissident UMP Thierry Solère, a finalement perdu contre lui au second tour en triangulaire. Thierry Solère a obtenu 39,35% des voix, Claude Guéant, 38,41%. La candidate socialiste Martine Even, qui s'était maintenue au second tour, a obtenu 22,24%.

Pour Claude Guéant, nouvellement entré dans la course à l’Assemblée, à l'âge de 67 ans, le chemin aurait pourtant dû être facile. L’UMP lui avait offert un joli terrain de chasse: dans cette 9e circonscription des Hauts-de-Seine, Nicolas Sarkozy avait rassemblé 65 % des voix au second tour de l'élection présidentielle. Le 19 mai, à quelques semaines du premier tour des législatives, un sondage Ifop-«JDD» donnait l'ancien ministre à 41% des intentions de vote, contre 15% à son principal concurrent.

Mais le parachutage a déplu, et il n’a pas été simple. Il y a aussi sans doute eu un effet «anti-Guéant». Au lendemain du premier tour des législatives, Thierry Solère, vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine, qui avait obtenu 26,89 %, estimait que:

«Soixante dix pour cent des Boulonnais ont voté dimanche contre Claude Guéant. Cela démontre qu’ils ne veulent pas qu’il les représente à l’Assemblée nationale.»

Thierry Solère devient donc le député de la circonscription. Son appel, à l’issue du premier tour, à «tous les habitants de Boulogne-Billancourt», dont il est conseiller municipal, «et tous les républicains à se mobiliser derrière [sa] candidature», a manifestement été entendu.

C.P.

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio