FrancePrésidentielle 2012 live directPresidentielle

Le PS pourrait obtenir la majorité absolue

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 15.06.2012 à 10 h 42

Reuters.

Reuters.

Selon une étude Ipsos-Logica Business Consulting sur le second tour des législatives réalisée les 13 et 14 juin, la gauche serait majoritaire à l'Assemblée et le PS et ses alliés (divers gauche) pourraient même disposer à eux seuls de la majorité absolue.

Etude Ipsos-Logica Business Consulting du 15 juin pour France Télévisions, Radio France et Le Monde

PS et divers gauche pourraient ainsi remporter entre 284 à 313 sièges, la majorité absolue se situant à 289 sièges. Leurs alliés écologistes (14 à 20), radicaux (11 à 13) et MRC (3 à 5) pourront appuyer cette majorité. Enfin le Front de Gauche, partenaire dont on sait que le soutien sera plus conditionnel, est crédité de 12 à 13 sièges. La gauche parlementaire compterait au total 324 à 364 élus.

Côté opposition, l'UMP (et les candidats divers droite) limiterait l'hémorragie avec 192 à 226 sièges. Pour un total des droites hors FN qui se situerait dans une fourchette de 210 à 250 sièges. Le MoDem peut espérer seulement 1 à 3 sièges, son président François Bayrou étant lui-même en situation difficile dans les Pyrénées-Atlantiques. Enfin, le FN obtiendrait de 0 à 3 sièges.

La marge d'erreur étant de 50 sièges pour lesquels l'écart entre les candidats est trop faible pour donner un résultat certain, la gauche pourrait donc disposer d'une très large ou d'une très courte majorité, mais dans tous les cas de figure la perspective d'une cohabition s'éloigne.

Comment cette projection a-t-elle été obtenue, alors qu'un nombre important de facteurs entrent en compte et que des centaines de scrutins locaux sont concernés? L'institut s'est appuyé sur le résultat de trois sondages sur des échantillons de 1.015, 775 et 685 personnes, interrogées dans les cas de figure suivants:

  • «157 circonscriptions où, à l’issue du premier tour, le duel entre le candidat du PS/PRG/MRC/DVG et le candidat de droite apparaît disputé.
  • 36 circonscriptions où un candidat d’Europe-Ecologie/Les Verts est opposé à un candidat de droite.
  • 27 circonscriptions où une triangulaire oppose un candidat de gauche, un candidat de droite et un candidat du Front national.»

«Les résultats de cette modélisation, rappelle l'institut, doivent être appréciés dans leur globalité et ne peuvent pas faire l’objet d’une exploitation circonscription par circonscription. Ils dépendent en effet de paramètres difficiles à connaître aujourd’hui comme le niveau de participation et l’évolution des reports de voix d’ici au second tour.»

Retrouvez tous les enjeux et les candidats du second tour sur La bonne circo

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte