FrancePrésidentielle 2012 live directPresidentielle

Eliane Daudigny: la Valérie Trierweiler de l'Aisne dans la bataille Dosière/Karimet

Cécile Dehesdin, mis à jour le 14.06.2012 à 12 h 07

Capture d'écran de la photo postée par Eliane Daudigny

Capture d'écran de la photo postée par Eliane Daudigny

Oublions deux minutes Twitter et Valérie Trierweiler, et penchons-nous à la place sur le cas de Facebook et d'Eliane Daudigny.

Son nom ne vous dit rien? C'est normal, puisque ce n'est pas une femme politique. Eliane Daudigny est la femme du président socialiste du conseil général de l'Aisne, Yves Daudigny.

Dans la 1re circonscription de l'Aisne se dispute une bataille un peu particulière: le Parti socialiste y avait investi Fawaz Karimet et non pas René Dosière, le député sortant –connu pour ses enquêtes sur l'argent de l'Etat.

Fawaz Karimet est le vice-président du conseil général de l'Aisne, et il a été largement devancé par Dosière au premier tour des législatives de 2012, remportant 21,5% des voix contre 29,1% pour le député sortant. Voyant ça, le Parti socialiste a changé d'avis, appelant les électeurs à voter pour René Dosière et l'autorisant à utiliser le sigle PS

Et voilà qu'Eliane Daudigny –qui ne vote pas dans cette circonscription– a posté sur son profil Facebook une photo du maintenant dissident Fawaz Karimet, accompagnée du commentaire:

«C'est Fawaz Karimet que je soutiens pour sa proximité avec tous, sa fidélité, sa générosité. il vous défendra à l'Assemblée, il défendra son département à 100%.»

Cliquer ici pour agrandir la photo

C'est la deuxième fois consécutive que les deux candidats se retrouvent dans cette situation. En 2007, Fawaz Karimet s'était désisté au profit de René Dosière au second tour. Mais 2012 n'est pas 2007. Après avoir vraisemblablement hésité –Karimet a d'abord indiqué avoir déposé sa candidature «à titre conservatoire» et précisé qu'il lui restait un jour avant «un retrait ou un dépôt de candidature officielle»–, le nouveau dissident a choisi de se maintenir dans la 1ère circonscription, estimant:

«Les personnes qui me demandent au niveau national de me retirer sont les mêmes personnes qui lui ont demandé de se retirer face à moi il y a cinq ans et il n'avait absolument pas répondu à leur appel.»

Le second tour verra donc s'affronter trois candidats, dont deux socialistes. A l'issue du vote de dimanche, René Dosière avait obtenu 29,11% des suffrages, devant Aude Bono, candidate Nouveau Centre soutenue par l'UMP(26,49%). Fawaz Karimet, avec l'investiture du PS, est arrivé en troisième position, avec 21,47% des suffrages exprimés, soit 12,61 % des inscrits, ce qui lui permet de concourir pour le second tour.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte