France / Politique

Marion Maréchal-Le Pen en bonne position face à un Front républicain fissuré [Les points chauds du second tour (4)]

Temps de lecture : 2 min

A à peine 22 ans, Marion Maréchal-Le Pen va-t-elle réussir là où son grand-père a toujours échoué, en remportant une circonscription au scrutin majoritaire sous l’étiquette FN? La nièce de Marine Le Pen est en tout cas sortie en tête du premier tour sur la circonscription de Carpentras avec 34,6%, trois points de mieux que sa tante au premier tour de la présidentielle le 22 avril. Pourtant solidement implanté, le député sortant UMP Jean-Michel Ferrand dépasse lui de justesse les 30%, là où il avait frôlé la réélection au premier tour en 2007.

La candidate socialiste Catherine Arkilovitch, en position de se maintenir avec 22% des voix, a elle refusé d'obéir à la stratégie du front républicain de son parti et de se désister. Pour l'emporter, le très droitier Ferrand (il est membre de la Droite populaire) ne peut donc compter que sur les voix centristes (3,5% environ), sur un sursaut de mobilisation ou sur la défection en sa faveur d'électeurs de gauche. Ce qui n'est pas totalement impossible étant donné que le suppléant d'Arkilovitch, Roland Davau (Front de gauche), a appelé a voter pour lui.

Un sondage BVA pour Le Dauphiné Libéré et Vaucluse Matin a donné le 15 juin Marion Maréchal-Le Pen à 36,5%, Jean-Michel Ferrand à 34,5% et Catherine Arkilovitch à 29%.

>>Les résultats complets de la 3e circonscription du Vaucluse.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters