PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Falorni favori face à Royal dans une ambiance tendue [Les points chauds du second tour (1)]

Slate.fr, mis à jour le 15.06.2012 à 16 h 21

Olivier Falorni est passé du statut d’inconnu du grand public à celui de protagoniste central du premier grand couac de la présidence de François Hollande en un message Twitter, celui de Valérie Trierweiler, la compagne du Président, lui affichant publiquement son soutien.

Lui qui disposait déjà de chances réelles de barrer la route de l’Assemblée nationale, et du «perchoir», à Ségolène Royal après son bon score au premier tour (seulement trois points de retard sur l’ancienne candidate à la présidentielle avec 29% contre 32%) fait aujourd'hui figure de favori dans un entre-deux tour très tendu. Ségolène Royal a ainsi porté plainte vendredi 15 juin après qu'une affiche de campagne de son rival a été placardée sur la porte de son domicile.

Pouvant également compter sur la bienveillance d’une partie de la droite (si la candidate UMP Sally Chedjaa, éliminée, a demandé à ses électeurs de voter blanc, un autre régional de l’étape, Dominique Bussereau, a appelé toujours sur Twitter les Rochelais et les Rétais à «un rassemblement charentais-maritime derrière le candidat de terrain»), Falorni est crédité de 55% d’intentions de vote dans le dernier sondage de l’institut BVA paru vendredi 15 juin. Deux jours plus tôt, un sondage Ifop lui donnait une avance encore plus importante de 58%-42% sur Ségolène Royal.

Les résultats complets du premier tour dans la 1e circonscription de Charente-Maritime

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte