PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Législatives: la gauche en tête du premier tour

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 10.06.2012 à 21 h 51

Selon les premières estimations, la gauche parlementaire (PS et alliés, EELV, Front de gauche) atteint plus de 46%, la droite parlementaire 35% et le FN près de 14%.

Marseille, le 10 juin 2012. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Marseille, le 10 juin 2012. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Actualisé à 20h20

Selon les estimations des instituts Ipsos et CSA, la gauche parlementaire sort gagnante du premier tour des élections législatives autour de 47% des voix, en additionnant les voix du PS et de ses alliés (PRG, MRC et divers gauche), qui remportent 34,8% des voix, des écologistes d’EELV (5,2 à 5,5%), avec lesquels le PS a signé un accord national, et du Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon (6,8 à 6,9%). L’addition des voix communistes, socialistes, radicales, écologistes et divers gauche au premier tour de 2007 s’élevait au niveau national à 35,56% seulement.

Le PS et ses alliés de gouvernement majoritaire à l'Assemblée

Selon la simulation réalisée par l'institut CSA, ce score donnerait une répartition en sièges favorable à la gauche, avec 283 à 329 députés pour le PS et ses alliés (270 et 300 selon Ipsos) et 12 à 18 pour EELV (entre 8 et 14 pour Ipsos), qui participe au gouvernement Ayrault. François Hollande pourrait ainsi espérer une majorité absolue avec ses alliés écologistes, et même compter sur ses seules forces... Il serait en tout cas dispensé de s'attirer les faveurs de l'inflexible Jean-Luc Mélenchon pour être majoritaire à l'Assemblée. Le Front de Gauche pourrait quant à lui gagner 13 à 19 sièges.

L’UMP et ses alliés (Nouveau Centre et divers droite) remporteraient 34,8% des suffrages. C’est un net recul pour le parti de l’ex-majorité présidentielle qui, au premier tour, remportait avec ses alliés 45,58% des voix en 2007. Selon l'estimation CSA, ce score laisserait l'UMP espérer 210 à 263 sièges (227 et 266 sièges selon Ipsos).

Entre 0 et 3 députés possibles pour le FN

Le Front national réalise un score situé entre 13,8 et 14,1%, en recul par rapport aux 17,90% de Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle, mais nettement au-dessus de ses 4,29% du premier tour des élections législatives de 2007. Dans un contexte de forte abstention (autour de 40%), les candidats du «Rassemblement bleu marine» pourraient se maintenir dans quelques dizaines de circonscriptions, selon le scénario médian dressé par Slate.

Mais il ne pourrait obtenir qu'un nombre très limité de députés: entre 0 et 3, selon les instituts (0/2 selon Ipsos, 0/3 selon CSA).

Enfin, les partis d’extrême gauche ne dépasseraient pas 1% des suffrages, et le MoDem de François Bayrou est estimé entre 1,5 et 1,6% et pourrait obtenir 3 sièges au maximum.

L'abstention, quant à elle, devrait atteindre un niveau record: selon les instituts Ifop et CSA, elle atteindrait 40%, alors que TNS Sofres l’estime à 42% et Ipsos à 42,9%. Aux législatives de 2007, elle avait déjà battu un record, à 39,56%.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte